Départ reporté pour cause de cyclone tropical PAM

Le départ de la cinquième étape, entre Auckland et Itajai vient d’être reporté pour des raisons de sécurité. Ce sont en effet des conditions dantesques qui sont attendues pour dimanche, date initialement prévue pour le départ de la course. On parle de vagues de 22 mètres et de vents entre 50 et 80 nœuds (150 km/h) !

Un cyclone tropical, baptisé Pam, évolue en ce moment au large de la Nouvelle-Zélande avec des vents enregistrés à 200 km/h. « Notre principal sujet d’inquiétude est l’état de la mer plus que le vent. Les bateaux peuvent supporter des vents très forts mais il y aura des vagues énormes le long de la côte néo-zélandaise et il n’y a rien pour s’abriter » précise Knut Frostad, le CEO de la Volvo Ocean Race. En effet, quelque soit la trajectoire du cyclone et même s’il passe au large de la Nouvelle-Zélande, il générera une mer démontée susceptible de causer de graves problèmes à la flotte dès l’entame de la course.

Pascal Bidégorry, le navigateur de Dongfeng Race Team, confiait à l’Equipe n’avoir « jamais vu ça de [sa] vie ». Les fichiers météo sont impressionnants, virant du vert (pour le vent faible) au rouge sans beaucoup de transition avant de passer au violet foncé (vent très fort). « Le [lundi] matin, il n’y a plus que douze mètres de vagues mais encore 40 nœuds de vent de nord-ouest et de sud-ouest, alors imaginez les vagues au milieu de tout ça. Comment partir alors que ça va être dantesque » s’interroge « Bidé ».

A l’heure actuelle, le départ est reporté au moins de 24h00 mais « cela peut-être plus tard » explique Knut Frostad qui surveille l’évolution du cyclone avec beaucoup d’attention. Le programme des activités de ce week-end est maintenu, et notamment l’In-Port Race de samedi après-midi, prévu dans des conditions parfaites avec 20 nœuds de vent et un grand soleil.

Knut Frostad

La sécurité avant tout. Nous prenons cette décision maintenant car nous ne connaissons pas exactement le trajet de ce cyclone à l’heure actuelle.

Notre principal sujet d’inquiétude est l’état de la mer plus que le vent. Les bateaux peuvent supporter des vents très forts mais il y aura des vagues énormes le long de la côte néo-zélandaise et il n’y a rien pour s’abriter.

Les bateaux ne quitteront pas Auckland avant lundi 14h locales (2 h HF) mais cela peut-être plus tard. Cela dépend complètement de la trajectoire de PAM.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15