Dimanche, larges sourires à Pornichet

La Women’s Cup s’inscrit dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes.
Localement, elle donne le ton sur la pratique de la voile au féminin en rassemblant des sportives issues de tous horizons. Plus largement, sous la bannière de l’ONG de solidarité internationale Plan, elle défend les valeurs de mixité et de partage propres à l’ONG.

Présentées hier soir lors de la table ronde par Benoit Gilles, les initiatives de Generali (formation d’équipes de football et travail sur le management des carrière des cadres) développées au sein l’entreprise invitent les femmes à prendre leur place et à se dépasser. Le ton est donné pour la compétition de dimanche. Les compétitrices ont à cœur de faire la démonstration du meilleur de leurs compétences.

Les premières courses, malgré une brume persistante, ont pu être lancées pour le rond or. Celui-ci est composé des quatorze équipages en tête à l’issu de la première journée. Ils ont fait deux courses pour se départager. Le vent a mis du temps à s’installer et a donné du fil à retordre aux 70 femmes. Mais, les compétitrices le savent bien, rien n’est joué avant la fin de la manche et elles n’ont rien lâché jusqu’à la ligne d’arrivée. Le soleil et le vent ont enfin animé la baie pour la seconde partie de la compétition notamment pour les courses du rond argent.

Classement final :

Podium OR

1 – Generali Horizon – Isabelle Joschke
2 – Chikabreizh La Galerne – Anne Claire Le Berre
3 – Les Cocottes – Luce Molinier

Podium ARGENT

1 – Miss Exeis – Sylvie Harlé
2 – Man Diesel & Turbo – Charlotte Lab
3 – La Casaboubou – Marion Ledoux

Retour sur la poule or :

 skipper de l’équipage “avenirdusport.fr” :

Nous avons navigué dans de bonnes conditions. A la fin de la première course, la force du vent a diminué, j’ai pensé que le parcours allait être réduit. Mais non, le vent s’est maintenu et nous avons fini la course à la 6e place. Une belle seconde place sur le deuxième parcours clôt magnifiquement cette régate pour nous. Au classement général, nous sommes 5e, ce qui me satisfait puisque notre objectif était déjà d’accéder au rond or. Du côté de l’équipe, nous nous sommes parfaitement entendues. Les deux handballeuses invitées à bord ont bien participé et je suis sûre qu’elles se sont bien amusées. Leur capacité à s’adapter au fonctionnement à bord est impressionnant. Elles ont compris ce qui se passe autour et dans le bateau, me donnant même des indications sur les adversaires ou les manœuvres à venir. J’espère les revoir l’année prochaine. Et bien sûr en retour, je leur ai promis de venir assister à un match.

Retour sur la poule argent :

Equipage Bruxelles Royal Yacht Club

Elles ont participé à toutes les éditions. Mais chaque année, de nouvelles filles embarquent. Elles ont entre 16 et 25 et sont ravies d’avoir pu s’essayer à la compétition pour cette occasion. La Women’s Cup représentent beaucoup car elle ouvre la saison sportive et permet des rencontres sur l’eau et à terre. Sur les courses d’aujourd’hui : “C’est la première fois que nous essayons le J80 et c’est un super bateau, nous nous sommes facilement organisées à bord et avons vite appris à corriger nos erreurs. Nous sommes déçues par notre premier résultat mais sommes persuadées de pouvoir mieux faire. C’est ce qui s’est passé sur la deuxième journée. Notre résultat est très satisfaisant. Nous allons reprendre la route, 800km quand même, et espérons revenir bientôt sur d’autres événement comme le Spi Ouest France en avril prochain.

Source

Cécil Keriel

Liens

Informations diverses

Sous le vent