Le salut passe par l’est

Le vent tombe, devient instable, c’est l’heure de sortir les codes 0. Les orages tropicaux et les éclairs sont maintenant monnaie courante.

On peut voir un équipage parcourir d’une seule traite une vingtaine de milles en tirant profit d’un nuage de vent ou se retrouver collée à la piste sous des trombes d’eau.

Malheureusement pour les équipages, cela demande une attention constante. Il faut être prêt à tout. Si le vent monte trop brusquement, il peut endommager un voile trop grande alors qu’à l’inverse, une voile trop petite ralentira le bateau.

Dans tous les blogs des bateaux, une expression revient en permanence : « faire de l’est ». Bien sûr, la ligne d’arrivée est dans l’est mais il y a aussi du vent plus fort du côté où le soleil se lève.

Donc le plan pour les chasseurs est toujours de faire de l’Est. Team Brunel a réussi à prendre un avantage à l’est d’environ 32 milles par rapport à Abu Dhabi.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15