24 heures coriaces

© Stefan Coppers/Team Brunel/Volvo Ocean Race

La flotte a quitté Sanya il y a 24 heures et la première nuit en mer a été brutale. Naviguer au près dans une brise de 17 à 26 nœuds n’a rien de très agréable. On peut en plus ajouter à ça un peu de mer formée – 3 à 4 mètres – et c’est parti ! Ces vents forts sont la conséquence de hautes pressions entre Shangaï et Qingdao causant une forte mousson de Nord Est sur la route du détroit de Luzon, entre Taiwan et les Philippines, où la flotte se dirige.

Selon les prévisions, les conditions de navigation vont aller en s’améliorant lorsque les équipages sortiront de la mer de Chine et entreront dans celle des Philippines.

Matt Knighton, le reporter embarqué à bord d’Abu Dhabi Ocean Racing, écrit : « les 24 heures qui viennent de s’écouler sont, sans aucun doute, les plus dures de la course. Depuis que l’on a passé la marque du Buddha, hier soir, le vent est devenu de plus en plus violent et implacable. La mer est dure et les vagues n’ont pas de rythme.

La flotte se tient en seulement 7 milles. Abu Dhabi Ocean Racing et Dongfeng Race Team se sont partagé la tête de la flotte toute la nuit.

Les vitesses moyennes sont très proches. Sur les six dernières heures, les différences ne sont que de 0,2 nœuds.

  • Leader : Dongfeng Race Team
  • Vitesse du vent : 18-19 nœuds
  • Vitesse du bateau : 12 nœuds
  • Direction du vent : 47° – 50°
  • Bateau le plus lent : SCA (11,4 nœuds)
  • Bateau le plus rapide : Alvimedica (11,7 nœuds)

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15