Walker, Enright, Fernandez, Bekking dans l’ordre

  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race
  • © Victor Fraile/Volvo Ocean Race

Il y a ceux qui sauvent leur peau sur cette troisième étape à l’image d’Abu Dhabi Ocean Racing et ceux qui y laissent des plumes comme Team Brunel. L’heure est au bilan comptable.
Un peu plus de trois heures après l’arrivée victorieuse de Dongfeng, à 3 heures 50 minutes 30 secondes (heure française), Abu Dhabi Ocean Racing s’est emparé de la deuxième place de cette troisième étape.

Ian Walker et ses hommes respectivement vainqueurs au Cap puis 3ème à Abu Dhabi sont une nouvelle fois dans le match. Ils se classent deuxième du général. ” C’était une superbe étape, assez dure, très tactique. Physiquement, ce n’était pas trop épuisant car nous avons rencontré beaucoup de vents très légers. Par contre, nous avons eu très chaud.
La pression était assez présente car une nouvelle fois nous avons navigué très proches les uns des autres pendant longtemps. Nous devions pousser le bateau en permanence pour essayer d’aller plus vite que les adversaires. La moindre erreur pouvait couter cher.
Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli. On n’a jamais réussi à rattraper Dongfeng. Ils n’étaient pas dans la même course. C’est comme une petite victoire pour nous, celle du groupe des quatre chasseurs » a raconté Walker à son arrivée”.

C’est Team Alvimedica qui a franchi la ligne en troisième position. Il était 4 heures 51 minutes et 15 secondes (heure française). C’est la meilleure performance du jeune équipage de Charlie Enright (5ème au Cap, 4ème à Abu Dhabi) qui assure une progression constante depuis le départ d’Alicante et maintient sa quatrième place au général.

La bataille a fait rage jusqu’au bout pour la quatrième place de cette troisième étape et c’est finalement MAPFRE qui a coupé la ligne une minute et 50 secondes devant Brunel. Il était 5 heures 23 minutes et 20 secondes (heure française) quand les Espagnols sont arrivés à Sanya. Ils restent cinquièmes du général. Bouwe Bekking et ses hommes perdent du terrain au général. Partis d’Abu Dhabi en tête à égalité de points avec Dongfeng et ADOR, ils sont désormais troisièmes à trois points de l’équipage de Walker.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15