Compression de la flotte

Deux options se présentaient à la flotte, soit aller virer le long de la côte vietnamienne ou alors aller chercher du vent au large. En regardant les tracés, il est difficile de dire qui a choisi quelle option. Le seul bateau à être resté un peu à l’écart est Team Brunel mais ce choix n’a pas été payant puisqu’ils ont perdus quelques milles sur le reste de la flotte.

La flotte n’a pas seulement dû jouer avec des différences de pression et des rotations de vent, il a aussi fallu prendre en compte les veines de courants à traverser.
Plusieurs équipages ont expliqué combien la nuit avait été compliquée. Ils ont eu à slalomer entre les filets de pêche et déplacer, à chaque virement des centaines de kilos de matériel d’un côté à l’autre.

Ian Walker, skipper d’Abu Dhabi Ocean Racing, considère que « cette nuit a sans doute été la plus dure de toute la course » alors que Charles Enright estime que c’est « la nuit la plus intense de [sa] vie. »
Neil Mac Donald a paraphrasé le film Good Morning Vietnam d’un « bon débaras Vietnam » au moment de s’éloigner de la côte.

  • Leader : Dongfeng Race Team
  • Vitesse du vent : 10 – 24 nœuds
  • Vitesse du bateau : 10 – 11 nœuds
  • Direction du vent : 12° – 350°
  • Bateau le plus lent : Team SCA (7,8 nœuds)
  • Bateau le plus rapide : Abu Dhabi (10,6 nœuds)

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15