Le Hold-Up de Telefonica

© Diego Fructuoso/Team Telefonica

Le leader du classement général provisoire après 3 manches, Telefónica , a volé aujourdhui le leadership de cette seconde étape à Groupama sailing team.

L’avance de plus de 70 milles de Groupama, ces derniers jours, a fondu comme neige au soleil depuis hier ; depuis que les cinq bateaux encore en course sur ce parcours entre Le Cap et Abu Dhabi ont pénétré dans cette zone tristement célèbre pour ses vents capricieux.

À 1300 UTC (14h Paris), ce vendredi 23 décembre, le concurrent espagnol Telefónica mène donc la flotte, devançant CAMPER with Emirates Team New Zealand de 8 milles, reléguant Groupama à la 3ème place à 31 nautiques.

Telefónica et CAMPER avaient quitté le peloton pour aller chercher dans l’Est des vents plus favorables. Un pari à hauts risques couronné de succès puisque les deux équipages progressent depuis plusieurs heures respectivement à 15 noeuds et 13 noeuds, alors que Groupama navigue moitié moins vite, à 8 nœuds, dans des vents beaucoup plus faibles.

Le navigateur de Telefónica, l’Australien Andrew Cape, s’est déclaré heureux de la position actuelle de son équipe et du succès de leur stratégie de négociation du Pot au Noir. Mais ce marin qui a déjà disputé six Volvo Ocean Race reste prudent :

«C’était sympathique de naviguer à plus de 15 noeuds, presque bord à bord avec CAMPER. C’est d’autant plus réconfortant que nous pouvons garder un œil sur eux,”a-t-il dit. Mais la course est loin d’être gagnée. Je suis persuadé que j’ai fait le bon choix, mais cela va beaucoup dépendre de la sortie du Pot au Noir et de qui va toucher les vents d’ouest en premier de l’autre côté. »
Le reste de la flotte s’est comprimée comme prévu, avec, en 4ème position, PUMA Ocean Racing powered by BERG à 72 nautiques et Abu Dhabi Ocean Racing qui ferme toujours la marche mais avec un retard qui se réduit d’heure en heure, passant de 170 à 117 milles de retard.

Le skipper de PUMA, Ken Read, a déclaré que l’Etape 2 continuait à être frustrante avec l’évolution d’un front qui ne correspond pas aux attentes de son équipage.

Read a souligné qu’il s’attendait à ce que le leadership de cette deuxième étape continue à changer de mains, d’autant que ses différents scénarios donnent une arrivée très serrée dans le port secret, terme de la première partie de cette étape 2, divisée en deux temps pour répondre aux risques croissants d’attaques pirates dans l’océan Indien.

“En ce moment, on est dans la partie la plus frustrante de notre sport, quand deux semaines d’efforts insensés sont ruinés en à peine 24 heures.

“C’est ce qui nous est arrivé aujourd’hui et c’est ce qui est arrivé à Groupama. Je suis vraiment désolé pour eux car ils faisaient un super boulot en tête. ”

ZONE FURTIVE
Les 5 bateaux progressent tous actuellement dans la zone furtive. Leur localisation exacte est tenue secrète jusqu’à ce qu’ils atteignent le point de départ de la deuxième partie de l’étape 2. Cette zone furtive a été mise en place par les organisateurs de la course pour masquer l’emplacement exact des bateaux alors qu’ils se dirigent vers un port «refuge» anonyme dans l’océan Indien. Une fois qu’ils auront atteint ce port secret, la flotte sera envoyée par cargo à un endroit situé au large des côtes de Sharjah. La course reprendra sous forme d’un sprint jusqu’à Abou Dhabi. 80 % des points de cette Etape 2 seront distribués dans la première partie disputée entre le port du Cap en Afrique du Sud et le port tenu secret dans la zone furtive et les 20% restant, pour le sprint vers Abu Dhabi.

NOEL A BORD DES VOLVO OCEAN 70
[tubepress video=”-WSZvxUSI3E”]

Position à 14h ce vendredi 23 décembre 2011
Tous les concurrents naviguent désormais dans la zone furtive
1 TELEFONICA à 15, noeuds
2 CAMPER à 8,40 milles du leader à 13,6 noeuds
3 GROUPAMA à 31.30 milles à 6,3 noeuds
4 PUMA à 72.60 milles à 17.2 noeuds
5 ABU DHABI à 117.70 milles à 6.7 noeuds
Sanya, course suspendue

Classement général provisoire :
1. Team Telefónica (Iker Martínez), 37 points
2. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson), 34 points
3. Groupama sailing team (Franck Cammas), 24 points
4. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read), 9 points
5. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker), 9 points
6. Team Sanya (Mike Sanderson), 4 points

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12