Conditions humides et rapides


« Humide » est sans doute l’adjectif qui définit le mieux la situation à bord des bateaux en ce moment alors qu’ils se font secouer dans la machine à laver sous J1 et trinquette.
Faisant cap à l’est vers la Malaisie, tous les bateaux sont maintenant sortis du dévent provoqué par les reliefs du Sri Lanka. Et pour certains bateaux, le retour du vent ne pouvait pas arriver plus vite !
Dongfeng Race Team, le premier des concurrents à avoir touché du vent plus stable et plus fort progresse en ce moment à 16 – 18 nœuds et ont maintenant 36 milles d’avance sur leurs poursuivants.
Ces deux derniers jours, les écarts entre les bateaux allaient et venaient en fonction du vent et des effets de site. Mais pour les 600 prochains milles, les équipages vont renouer avec leurs vieilles habitudes, s’espionnant les uns les autres et cherchant ces petits gains qui permettent de rester au contact.

  • Leader : Dongfeng Race Team
  • Vitesse du vent : 15 nœuds
  • Vitesse des bateaux : 16 nœuds
  • Direction du vent : 15°
  • Bateau le plus lent : Team Brunel (13 nœuds)
  • Bateau le plus rapide : Dongfeng Race Team (15 nœuds)

Le petit jackpot de MAPFRE

En passant sous le vent du Sri Lanka, MAPFRE réalise la meilleure opération et revient au contact de Team Brunel et Abu Dhabi Ocean Racing. C’est un gain de 30 milles en seulement 24 heures. Pour Jean-Luc Nélias, il y a une petite part de chance.

Interview de Jean-Luc Nelias

Nous devions passer à travers le dévent du Sri Lanka. Il y a une grande montagne dans le sud du Sri Lanka de plus de 3 000 mètres de haut. Il y a un grand dévent jusqu’à 150 milles dans le sud de l’île. Nous cherchons le meilleur endroit pour passer. Nous avons eu de la chance, ou alors les autres bateaux n’en ont pas eu car nous avons gagné du terrain par rapport à Team Brunel et Abu Dhabi. Nous avons gagné un peu vis-à-vis de Dongfeng mais ils ont réussi à ressortir plus vite. Nous regardons devant et c’est bien d’avoir des adversaires à proximité. Nous sommes à la recherche d’une opportunité pour revenir sur les leaders. Nous sommes revenus au contact de deux bateaux, il y en a toujours un plus loin devant. On arrivera peut-être à les passer la semaine prochaine. Les conditions ne sont pas si humides que ça. Il fait chaud, mais pas très humide. Aujourd’hui, le vent va descendre et ce sera très léger avec beaucoup de variations sous les nuages. Ça va être un gros bazar pour tout le monde.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15