Les navigateurs toujours au boulot

Nous ne saurons jamais si l’option à la côte aurait été payante. Personne n’a osé tenter une route différente. Team Brunel est le seul à s’être décalé très légèrement dans l’est. Il évolue un peu plus au nord que ces adversaires et va devoir bénéficier d’un peu plus de pression pour maintenir son avance sur Abu Dhabi Ocean Racing, situé dans son sud.

Si l’on regarde les prévisions météo, les choses s’annoncent à l’identique pour les heures à venir. C’est surprenant de voir que les équipages décrivent une mer plate malgré les conditions relativement instables. A bord d’Abu Dhabi Ocean Racing, Ian Walker décrit des variations de vent en force (de 1 à 12 nœuds) comme en direction.

Les vents de mousson viennent de loin et quand ils atteignent la flotte, ils se présentent avec de grosses variations générant comme de grands trous d’air par moment.

Dongfeng continue de mener la flotte. L’équipage fait la démonstration que dans ces conditions, il arrive à mener à bonne vitesse son monotype. Cette étape semble bien lui convenir.

La flotte se rapproche de la terre et plus précisément de la côte sous le vent de l’Inde. Mais avant, les bateaux vont devoir naviguer dans le canal des neuf degrés entre les Maldives au sud et les Laquedives, au nord. Encore une autre paire de manches pour les navigateurs.

  • Leader: Dongfeng Race Team Vitesse moyenne du vent : 7 à 8 noeuds
  • Vitesse moyenne des bateaux : 9 à 10 noeuds
  • Direction du vent : 125º – 159º
  • Bateaux les plus lents : ALVI, ADOR, TBRU, MAPF (9 noeuds)
  • Bateaux les plus rapides : Dongfeng Race Team, SCA(10 noeuds)
  • Vent le plus faible : ADOR, (7 noeuds)
  • Vent le plus fort :Dongfeng Race Team, Team Alvimedica, SCA, Team Brunel, MAPFRE (8 noeuds)

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15