Groupama entre en tête dans la zone furtive

© Hamish Hooper/CAMPER ETNZ/

Le leader GROUPAMA est entré dans la zone furtive ce matin, PUMA vient d’y pénétrer à son tour.

La position de Groupama sailing team est désormais masquée puisque l’équipage progresse depuis la fin de la matinée dans la zone furtive délimitée par l’organisation pour minimiser les risques d’attaques pirates. Depuis le milieu de l’après-midi, celle de PUMA n’est également plus disponible qui les Américains sont également entrés dans la zone furtive.
L’équipage skippé par Franck Cammas, a été le premier à pénétrer dans cette zone furtive où la position géographique des bateaux est tenue secrète jusqu’à ce qu’ils atteignent le terme de cette première partie d’étape qui va s’achever dans un port non précisé de l’océan Indien.
C’est à 11h, heure française, que Groupama 4 a pénétré dans la zone où les journalistes et les fans pourront cependant toujours avoir accès aux positions entre les concurrents par rapport au leader de la flotte. Ce matin, le bateau français avait alors près de 80 milles d’avance sur son plus proche rival, PUMA Ocean Racing powered by BERG, désormais également dans la zone furtive.
Au pointage de 14h00 (heure Paris) Puma devançait le 3ème, Telefonica, d’une quinzaine de milles, et Camper with Emirates Team New Zealand pointait 38 milles derrière les Espagnols.
Le grand défi qui se présente à Groupama actuellement est l’atterrissage dans le Pot au Noir, cette bande de basses pressions très dynamique qui se caractérise par des vents légers ponctués d’averses et de rafales soudaines qui pourraient venir bouleverser le classement actuel.
«Nous arrivons dans une zone où le vent est très difficile à anticiper donc nous devons être très pragmatiques et saisir toutes les occasions pour traverser ce Pot au Noir», a déclaré Cammas, qui fêtait aujourd’hui son 39ème anniversaire d’un gâteau au chocolat concocté avec les moyens du bord.
«Nous savons que nos concurrents vont se rapprocher de nous dans les deux prochains jours, car nous sommes les premiers à entrer dans cette zone de calmes et à ralentir. Nous sommes satisfaits de notre position actuelle mais nous savons que tout peut arriver dans ce type de contexte météo. Cela fait partie du jeu et nous devons gérer au mieux les sautes d’humeur du vent. ”
Avant même que la flotte n’atteigne le Pot au Noir, une zone de calme qui arrive par l’Est vient ajouter d’autres opportunités de brassages dans le classement.
«La grande question est l’option Est ou l’option Ouest”, déclarait Tom Addis, le navigateur de PUMA, 2ème en cette fin d’après-midi.
«Nous sommes probablement à environ 80 ou 90 % parti sur l’option Ouest. La situation est généralement plus claire à cet endroit et c’est aussi la plus courte distance par rapport au but. Je pense que nous aurons le temps de contourner le front de cette dépression. C’est notre option préférée, mais rien n’est gravé dans le marbre. Nous pouvons encore changer de cap. ”
Une fois que les concurrents auront atteint le port secret, la flotte sera transportée par cargo en un point situé sur les côtes de Sharjah, dans le cadre du dispositif anti-pirates mis en place par l’organisation de la Volvo Ocean Race. Les équipages reprendront la course à ce point sous forme d’un sprint vers Abou Dhabi.
Team Sanya de son côté continue de travailler à une solution pour reprendre sa course dès que possible après son avarie de gréement qui l’a contraint à se dérouter sur un port au sud de Madagascar en début de semaine. L’équipage aux couleurs de la Chine était alors en tête de la flotte avec une confortable avance de 200 milles. “Je pense que nous sommes maintenant fixés sur notre sort et ça fait mal», a fait savoir le skipper Mike Sanderson.
Les parties défectueuses vont être transportées de Madagascar à Valence, en Espagne, pour y être réparées avant d’être renvoyées à bord du Volvo Open 70. Une manipulation qui pourrait prendre jusqu’à 3 semaines. “Nous avons le soutien infaillible de nos amis, de nos familles et de nos proches ainsi que de nos fans qui ont tous été incroyables”, a précisé Mike Sanderson. «Nos sponsors et nos supporters ont été rien d’autre qu’une source d’inspiration par leur positivité et leur soutien indéfectible à notre équipe.”

Etape 2
Position : 22/12/2011 17:06:28 UTC – 17h06 (heure française)
1 GROUPAMA (STE) à 12,8 noeuds
2 PUMA (STE) à 65,40 milles de Groupama, à 16,1 noeuds
3 TELEFONICA à 82,90 milles à 15,3 noeuds
4 CAMPER à 124,60 milles à 15,8 noeuds
5 ABU DHABI à 210,20 milles à 19,4 noeuds
– Team Sanya, course suspendue – en stand by technique à Madagascar

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12