Une simple question de vitesse

Tout est une question de vitesse et la vitesse, on l’a ou on ne l’a pas. Dimanche, Bouwe Bekking et l’équipage de Team Brunel disaient se sentir rapides et c’est une impression qui ne fait que se confirmer.

Tout est une question de vitesse et la vitesse, on l’a ou on ne l’a pas. Dimanche, Bouwe Bekking et l’équipage de Team Brunel disaient se sentir rapides et c’est une impression qui ne fait que se confirmer. Ces dernières heures, tous les bateaux ont perdu du terrain face à Team Brunel et en particulier Abu Dhabi Ocean Racing. Les émiratis ont perdus six milles pendant les six dernières heures et accusent maintenant un retard de 25,6 milles sur la tête de flotte.

Et les choses continuent de s’aggraver pour l’équipe de Ian Walker puisque le vent tourne. Si ce n’est que de quelques degrés, ce n’est pas très grave mais si c’est un peu plus important, le bateau sera contraint de virer de bord pour gagner Abu Dhabi.

A bord du bateau de tête, Team Brunel, on profite de conditions de plus en plus favorables. A plus de 300 milles derrière, MAPFRE et Team SCA se battent dans un vent faible et inconstant.

Oui, il s’agit d’une course monotype et oui, ils devraient tous avoir la même vitesse mais les bateaux ne naviguent pas dans les mêmes conditions et la flotte se divise petit à petit.

  • Leader : Team Brunel
  • Vitesse du vent : 5 – 12 nœuds
  • Direction du vent : 25° à 66°
  • Bateau le plus lent : MAPFRE (5 nds)
  • Bateaux les plus rapides : Team Brunel, Dongfeng Race Team (12 nds)

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15