Lettre ouverte de Jörg Riechers

© Breschi / Ricochets17

Jörg Riechers, Sharing Adventures Around The World

Le long chemin jusqu’à Barcelone

Pour faire de la course au large, il faut être un peu fou. Sinon, comment expliquer les raisons pour lesquelles on pratique ce sport, difficile et peu confortable. Les conditions sont parfois trop dures, parfois trop calmes. Certains jours, il y a trop de vent, d’autres pas assez. On ne dort pas ou très peu, c’est la base. Et les repas… Et bien ce ne sont pas ceux d’un restaurant 1 étoile. Oui mais voilà, nous aimons ce sport. Parce que nous aimons souffrir, nous dépasser et parce que la course au large permet de vivre des moments magiques qu’aucun autre sport ne peut atteindre.

Après le retrait brutal de mon sponsor Mare et de son dirigeant Nikolaus Gelpke, j’aurais pu légitimement me poser la question : stop ou encore ? Mais ma passion pour la navigation et la compétition l’a emportée. Le plaisir immense que j’ai de mener ces bateaux fantastiques dans des conditions extrêmes était plus fort. En fait, la question ne s’est jamais vraiment posée. C’est mon métier, ma vie. Il fallait rebondir et aller inventer une nouvelle aventure !

Depuis l’été, nous travaillons avec le team Yacht Man pour trouver un bateau. Notre choix s’est porté sur le plan Finot « Votre Nom autour du Monde » de Bertrand de Broc. Bertrand, convaincu par notre projet, nous a fait une offre amicale. Depuis, nous avons bien travaillé sur le bateau. Il est au point, solide, rapide et promet d’être performant. Nos entraînements le confirment.

Tous nos fournisseurs ont également joué le jeu. Nous allons ainsi tester un nouveau système de pilote très prometteur pour NKE. Lancelin, Incidences Voiles et l’agence de communication Windreport’ font également des efforts pour aider le projet. Enfin, la FNOB, organisateur de la Barcelona World Race, nous suit dans ce défi en nous aidant à trouver des partenaires. Et cela commence à porter ses fruits !

Nous pourrons ainsi nous aligner au départ de la prochaine Barcelona World Race. Mais malheureusement, tous ces soutiens ne nous permettent toujours pas de boucler le budget.

A ce jour, le team finance la moitié du projet pour assurer ma présence et celle de mon co-skipper Sébastien Audigane, le 31 décembre 2014 à Barcelone pour ce tour du monde en double. Notre tandem franco-allemand veut écrire une belle histoire autour de cette aventure unique. Nous visons le podium et souhaitons faire vivre au public trois mois d’une course intense durant laquelle nous allons faire des rencontres, connaître des moments heureux, d’autres plus difficiles, naviguer dans le grand sud, passer du chaud au froid, du rire aux larmes, découvrir la faune, la flore de notre monde, vivre une vie d’aventurier…

Des moments magiques que seule la course au large peut nous offrir, nous y revenons…

Pour financer notre projet, nous proposons 10 emplacements sur le bateau pour des petits sponsors ou passionnés de voile, qui vivront l’aventure à nos côtés. En plus de la visibilité sur les voiles, sur la coque et dans le cockpit dont disposeront ces 10 sponsors, nous proposons des rencontres avec le team et les skippers, mais également des opérations de relation publique à Barcelone.

Prenez le départ de la Barcelona World Race avec nous ! Nous n’attendons que vous pour vivre cette grande aventure autour du monde !

Source

Windreport’

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : IMOCA