18 revendications pour nos océans

mineral water bottle floating in the Sydney Harbour.

© Christophe Launay / www.sealaunay.com

En amont de sa participation à la prochaine conférence environnementale des 27 et 28 novembre prochain, Surfrider Foundation Europe présente aujourd’hui son cahier de revendications pour remettre les océans au cœur des défis environnementaux. En assurant sa présence à la table des négociations, Surfrider réaffirme son engagement pour faire des océans, une question prioritaire des politiques au niveau national, européen et international. Concrètement, l’association attend des engagements fermes sur ses 17 revendications autour des trois ateliers thématiques climat, transport/ville durable et santé.

L’association Surfrider défend depuis 25 ans la préservation du littoral et des océans. Parmi ses axes de travail prioritaires, le rôle de l’océan en tant que régulateur de climat. Premier fournisseur d’oxygène de la planète, il en produit 50% par jour tout en captant 25% des émissions de CO2 émises par l’homme.

Pour Stéphane Latxague, Directeur général de Surfrider : « Le réchauffement climatique est l’une des plus grandes menaces environnementales qui pèse sur les populations et notre planète. Les Océans jouent un rôle clé dans la régulation climatique. Chez Surfrider, notre leitmotiv est donc de sensibiliser pouvoirs publics et citoyens sur l’enjeu qu’ils représentent dans notre capacité collective à prévenir et contenir ce phénomène. Il n’y aura pas de régulation climatique sans préservation des Océans et inversement ».

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, UN CONSTAT ALARMISTE…

Le dernier rapport de référence du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts) dresse un constat sans appel :

  • La température à la surface des océans s’est élevée de 0,11 degré par décennie entre 1971 et 2010.
  • L’acidité des océans a augmenté de 26% en raison de l’absorption d’une partie des émissions de CO2 (30%)
  • Le niveau moyen des océans s’est élevé de 19 cm depuis la fin du 19ème siècle.

… AUX CONSÉQUENCES CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES BIEN RÉELLES.

  • Fortes pluies plus fréquentes et denses
  • Augmentation de la température de l’eau qui a une incidence directe sur les catastrophes naturelles : cyclones, typhons et ouragans plus intenses…
  • Perturbation voire destruction de certains écosystèmes
  • Extinction d’espèces

LA FRANCE, FER DE LANCE DES ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX ?

Après les engagements pris au niveau européen, que ce soit à Copenhague en 2009 (contenir une hausse globale en deçà de 2 degrés) ou le 24 octobre dernier (40% en moins d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, 27% d’énergies renouvelables et d’économies d’énergie), Surfrider, par la voix de son Directeur général, attend du gouvernement français que la conférence environnementale nationale soit un vrai moment d’engagement pour notre pays. « L’Europe a enfin compris l’urgence écologique. En tant que pays organisateur de la prochaine COP 21, la France se doit de donner l’exemple, pour porter un signal fort à la communauté internationale. »

En matière environnementale, Surfrider a toujours milité pour des débats décloisonnés, chaque domaine étant lié et interdépendant. C’est pourquoi, l’association sera également présente aux ateliers thématiques climat, transport et santé pour donner aux océans, la place qu’ils méritent dans le débat public.

PARMI LES REVENDICATIONS EN MATIÈRE DE CLIMAT :

Mesures prioritaires :

  • Construire des solutions avec toutes les parties prenantes au regard des enjeux et des risques liés au changement climatique
  • Développer une stratégie de concertation en matière d’Energies Marines Renouvelables intégrant la diversité des usagers de la mer et du littoral
  • Porter à l’agenda Cop 21 les enjeux océans et climat – valoriser l’initiative de la Plateforme Océan et Climat 2015, plate-forme lancée en juin 2014 à l’UNESCO par les acteurs du monde scientifique, associatif et économique concernés par l’Océan.
  • Gestion du trait de côte : retours d’expérience pour des politiques d’adaptation au changement climatique
    Protéger les écosystèmes marins en vertu de leur rôle régulateur afin d’atténuer les impacts du changement climatique
  • Intégrer les rejets de gaz à effet de serre du transport maritime dans les objectifs globaux de réduction
  • Intégrer la restauration et la préservation des milieux remarquables en tant qu’écosystèmes vulnérables

Parmi ses principales revendications en matière de transport :

  • Privilégier les circuits courts (consommer local) et donner un réel coût au transport
  • Prévenir, détecter et sanctionner les rejets illicites de substances nocives
  • Améliorer la gestion du trafic et l’accueil des navires en détresse
  • Réduire les GES des navires et les amener vers une transition écologique
  • Prévenir et réparer les pollutions liées aux porte-conteneurs

Parmi ses principales revendications en matière de santé :

  • Faire une étude socio-économique des usages nautiques récréatifs sur le littoral français
  • Harmoniser la signalétique des eaux de baignade obligatoire en métropole et outre-mer
  • Saisir l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) d’une étude épidémiologique sur l’exposition bactériologique et chimique
  • Intégrer les paramètres chimiques dans l’évaluation de la qualité des eaux de baignade
  • Intégrer les zones d’activités nautiques dans la surveillance des eaux de baignade
  • Evaluer les apports de déchets aquatiques et de substances chimiques par les cours d’eau

Source

Surfrider Europe

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 18 novembre 2014

Matossé sous: Divers, Environnement

Vues: 792

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Environnement