Xavier Rohart représentera la France

Un des fondateurs de la Star Sailors League, Xavier Rohart, sera le porte-drapeau de la France à l’occasion de la régate historique qui se tiendra aux Bahamas en décembre prochain. Cette seconde édition des SSL Finals promet d’être encore plus riche et plus variée que l’année précédente à tout niveau: encore plus de champions, une meilleure technologie et des conditions météo à priori très favorables offertes par le climat. Tous ces éléments nous promettent un rendez-vous spectaculaire, orchestré avec des skippers de premier plan. Même au coeur de cette flotte prestigieuse, Rohart dispose d’un des meilleurs CV.

Plus tôt dans sa carrière, le Français a navigué en Finn et en Laser avant de persévérer sur le Finn avec lequel il a intégré l’équipe Olympique en 1992. En se classant 5ème aux Jeux de 2000, il a manqué de peu la médaille. A partir de 2001, Rohart a commencé à naviguer pour le loisir sur des bateaux de classe Star tout en poursuivant son entrainement en Finn. Mais sa 12ème place lors des mondiaux de 2001 l’a poussé à trancher en faveur de la classe Star en vue des Jeux d’Athènes. Aux Championnats du monde de 2003, son équipier Pascal Rambeau et lui ont remporté l’or et ont ramené une médaille de bronze des JO l’année suivante. En 2008, il s’est classé 9ème aux Olympiades mais à tout de même raflé la victoire lors de la Rolex Miami Olympic Class Regatta. C’est dans le cadre de la classe Star que le Français participait déjà à ses 4ème Jeux en 2008, et à ses 5ème à Londres en 2012. Finalement, en 2013, il a terminé 4ème des Star Worlds à San Diego. Son équipier actuel, Pierre-Alexis Ponsot, travaille désormais avec lui à l’Ecole Nationale de Voile française.

En 2014, ce regrattier expérimenté a terminé 4ème de la Bacardi Cup de Miami, gagné le Championnat de France et concouru aux mondiaux de Malcesine où il n’a pas pu rentrer dans le Top 10 en raison d’une erreur survenue lors du dernier départ.

Xavier Rohart : 

Je suis impatient de naviguer à nouveau dans ces eaux chaudes, où je pourrai me mesurer avec mon équipe aux meilleurs marins du monde. Le temps de préparation est court mais j’aurais avec moi mon meilleur équipement et j’essaierai de tirer profit de mon expérience acquise l’année dernière… je garderai en tête que nous avons également gagné la première course du dernier jour ! Je suis aussi impatient de voir comment la SSL évolue et parvient à atteindre les objectifs que nous avions définis suite aux Jeux de Londres. Il s’agira aussi d’un bon moment à partager avec les autres marins!

Pierre-Alexis Ponsot : 

Notre but est de faire un meilleur résultat que l’année dernière. Nous espérons être en mesure de rentrer dans le Top 3 à la fin de la compétition. Être sur le podium serait incroyable ! Nous sommes vraiment impatients de voir ce que nous pouvons réaliser sur le bateau. Naviguer au sein d’une telle flotte est une chose passionnante, je m’en réjouis d’avance. » «C’est un format de course très intéressant et évidemment passionnant. La pression ne cesse de monter et vous pouvez ressentir comme une sorte de drame qui se construit au fil des courses.

Source

Alex D'Agosta

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Star