Team SCA termine devant MAPFRE au Cap

Alors que l’équipage d’Iker Martinez était bloqué à la côte, au pied de la célèbre Table Mountain, dans une zone sans vent, Sam Davies et ses équipières se sont décalées légèrement au large et ont profité de davantage de pression.

A 12h37 (heure française) et après 26 jours 23 heures 37 minutes de course, elles se classent 6ème de cette première étape, au nez et à la barbe de l’équipe espagnole qui coupe la ligne 1 heure et 10 minutes plus tard.

« MAPFRE, c’est un peu triste pour eux mais c’est quand même une satisfaction pour nous. Ils ont bien navigué la plupart du temps. Mais, c’est le jeu. On était contentes sur la première semaine, au contact de la flotte et puis quand on a décroché, c’était plus dur. Ca a duré presque trois semaines mais on s’est dit, allez on ne lâche rien. On a toujours poussé en avant. Donc c’est une belle récompense » commentait la suissesse Justine Mettraux à l’arrivée.

Battre l’équipage international mené par certains des plus grands noms de la voile, notamment Iker Martinez et le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux, aura certainement un effet « booster » sur le moral du team féminin destiné depuis plusieurs jours à être la lanterne rouge de cette première étape longue de 6 487 milles.

Samantha Davies, à son arrivée au Cap, rendait un bel hommage à leur coach décédé l’année dernière lors d’une session d’entrainement à Lanzarote : 

Nous n’avons jamais cessé de nous battre. C’est quelque chose que nous a enseigné notre coach, Magnus Olsson et cela ne nous a pas quittées une minute durant toute cette étape.

La navigatrice de Team SCA, la britannique Libby Greenhalgh d’ajouter :

Cela fait sacrément du bien. Il a fallu faire preuve de patience ces derniers jours mais on a compris que nous pourrions saisir l’opportunité de passer MAPFRE dans les dernières minutes de la course. Et nous l’avons très bien fait !

Sa compatriote Annie Lush expliquait elle aussi sa joie à l’arrivée: « Nous étions en mode survie dans 33 nœuds de vent la nuit dernière. Et là, nous terminons sans vent mais c’est tellement bon de terminer comme nous le faisons. »

Pour Martinez, cette 7ème place est une immense contre-performance au regard de ce qu’il avait pu effectuer avec Tefefonica en 2011-12. L’Espagnol avait en effet remporté la première étape.
« Cela a été une étape très longue avec pas beaucoup de vent. L’Atlantique n’a pas été très sympa avec nous. Bien sûr, on n’a pas obtenu le résultat que l’on souhaitait. Les prochains jours vont être importants pour nous. Il va falloir s’asseoir et analyser ce qui s’est passé. On a une grande liste de choses à améliorer. On n’aura pas beaucoup de temps pour le repos mais nous restons positifs pour le futur » a expliqué le skipper de MAPFRE.

C’est donc un parcours à oublier rapidement pour les Espagnols. Il y a fort à parier que Martinez apporte quelques modifications dans son équipage pour la prochaine étape même si le chemin qui reste à parcourir est encore très long dans ce marathon de 9 mois et 38 739 milles autour de la terre.

Anthony Marchand, l’un des Français à bord, essayait d’analyser la situation à son arrivée au Cap :

Forcément, à bord, ce n’était pas la fête. Mais nous sommes de grands garçons, on essaye de positiver comme on peut et d’apprendre de nos erreurs pour plus tard. On a eu pas mal de petits problèmes mais comme les autres. Sur le début de course, on était vraiment bien notamment jusqu’au passage du front, après Gibraltar. On a bien manœuvré dans des conditions difficiles. On était assez content. Et puis d’un coup… Peut être le fait d’être moins bord à bord, on se cherchait pas mal au niveau des voiles. On a continué à travailler pendant l’étape ces points-là. Après, il y a eu aussi deux fenêtres météo où c’est parti par devant. 

Il reste que cette première étape a ouvert les appétits de l’ensemble des marins. Une étape inoubliable dans laquelle Abu Dhabi s’est imposé juste 12 minutes devant Dongfeng. Team Brunel complète le podium suivi par Team Vestas Wind, Alvimedica, Team SCA et donc MAPFRE.

Les bateaux vont maintenant rentrer en chantier et les équipages récupérer avant de se préparer pour la deuxième étape vers Abu Dhabi. Départ le 19 novembre.

Résultat de la première étape Alicante-Le Cap de la Volvo Ocean Race 2014-15

  1. Abu Dhabi Ocean Race
  2. Dongfeng Race Team
  3. Team Brunel
  4. Team Vestas Wind
  5. Team Alvimedica
  6. Team SCA
  7. MAPFRE

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15