Charles Caudrelier, très fier de son équipe

  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race

Alors qu’il est encore en pleine bagarre avec Abu Dhabi à quelques milles de la ligne d’arrivée mouillée devant Le Cap, le skipper de Dongfeng Race Team dresse un premier bilan à chaud de cette étape de la Volvo Ocean Race entre Alicante et l’Afrique du Sud :

Ca a été très difficile, c’est du one design. Les bateaux sont très proches en vitesse. On a rarement vu des combats comme cela sur les précédentes éditions. Chaque mille se gagne. Je suis très fier de ce qu’a fait l’équipe et spécialement les Chinois.

Les autres marins, je les connais, je savais qu’ils seraient au rendez-vous, ils ont une énorme expérience même s’ils ne sont pas tous connus du monde anglo-saxon de la Volvo Ocean Race. Ce sont des marins d’exception et j’en étais convaincu. Ils ont un gros passé de monotype, c’est pour ça qu’ils sont à mes côtés aujourd’hui. Ils savent faire avancer un bateau vite. Je crois que c’est une des forces de Dongfeng Race Team.

On a toujours été vite et notamment dans les phases de contact, ça aide, ça aide à faire les bons choix météo. Et puis, nos marins chinois, c’est exceptionnel ce qu’ils viennent de faire ! Je ne sais pas si les gens se rendent compte mais il y a 6 mois, ils n’avaient jamais fait de la course au large. Aujourd’hui ils ont fait une étape de 6 jours sur une des courses les plus dures au large !

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15