Classe Rhum : l’esprit d’origine

© Giuseppe Ungari

Lorsque Michel Etévenon crée en 1978 la première édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, l’idée est de faire pendant à l’OSTAR, la transat anglaise de référence organisée tous les quatre depuis 1960 fin mai, qui vient de limiter à 56 pieds la longueur à la flottaison des plus grands bateaux suite à l’édition de 1976 où Alain Colas s’était aligné avec Club Méditerranée, un monocoque de 72 mètres de long !

  • © Giuseppe Ungari
  • © Willy Bissainte - Tradysion Gwadloup

Sur un parcours original puisque partant de Saint-Malo pour rejoindre Pointe-à-Pitre, les solitaires doivent négocier la Manche puis le golfe de Gascogne en plein automne, avant de traverser l’anticyclone de Açores ou le contourner par le Sud…

Depuis, la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, course totalement « open » puisque rassemblant des monocoques et des multicoques, des unités de plus de 25 mètres et des voiliers d’à peine douze mètres, s’est structurée en plusieurs catégories pour célébrer les équilibristes en multicoques, les solitaires du tour du monde, les amateurs éclairés embarqués sur de petits trimarans ou des monocoques de croisières rapides : trimarans ORMA, 60’ IMOCA, Multi50… qui s’intègrent à l’intérieur d’une jauge spécifique, ont leur propre classement dès 2002, puis sont rejoints par les nouveaux Class40 quatre ans plus tard et par les « Ultimes » en 2010.

Les “Rhum” d’antan

Alors pour conserver l’esprit d’origine qui mélangeait tous les types de bateaux, la classe « Rhum » a permis de classer ces voiliers de légende conçus parfois pour la première édition de la Route du Rhum : professionnels ou amateurs, voiliers de croisière rapide ou anciens prototypes du siècle dernier, trimarans, catamarans ou monocoques, ces bateaux de 39 pieds minimum vont ainsi s’affronter sur ce parcours mythique de 3 542 milles entre Bretagne et Guadeloupe.

Et pour cette dixième édition, le final de 1978 devenu légendaire entre le petit trimaran jaune de Mike Birch et le grand monocoque de Michel Malinovsky pourrait se répéter ! Kriter V sera en effet sur la ligne de départ aux mains de Benjamin Hardouin quand deux plans Walter Greene s’aligneront aussi devant les remparts malouins le 2 novembre 2014 : Charlie Capelle revient une quatrième fois sur son ACAPELLA, Jean-Paul Froc mène Groupe Berto (ex-Friends & Lovers)…

Et ces Golden Oldies auxquels il faut ajouter le trimaran Ensemble pour Entreprendre de Pierrick Tollemer, auront aussi à cœur de contrer les ex-Class40 du Finlandais Ari Huusela (Neste Oil) et du Guadeloupéen Willy Bissainte (Tradysion Gwadeloup) ou le RM 1350 de Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais), les monocoques 50’ de Luc Coquelin (Guadeloupe Dynamique), de l’Italien Andrea Mura (Vento du Sardegna) et du Martiniquais Daniel Ecalard (Défi Martinique), le Sydney 60 de Bob Escoffier (Groupe Guisnel), l’ex-IMOCA du légendaire Britannique Sir Robin Knox-Johnston (Grey Power) ou le trimaran d’Anne Caseneuve (ANEO)… Avec en ligne de mire le meilleur temps de la catégorie « Rhum » réalisé en 2010 par Vento di Sardegna : 19 jours 9 heures et 40 minutes.

Liste des inscrits à la 10ème Route du Rhum-Destination Guadeloupe en Classe Rhum :
1 – Bissainte Willy TRADYSION GWADELOUP
2 – Boyer Nils LET’S GO
3 – Capelle Charlie ACAPELLA
4 – Caseneuve Anne ANEO
5 – Chatelin Pierre-Yves DESTINATION CALAIS
6 – Clerton Wilfrid CAP AU CAP LOCATION
7 – Coquelin Luc GUADELOUPE DYNAMIQUE
8 – Diniz Ricardo PARISASIA.FR
9 – Ecalard Daniel DÉFI MARTINIQUE
10 – Escoffier Bob GROUPE GUISNEL
11 – Froc Jean-Paul GROUPE BERTO
12 – Hardouin Benjamin KRIT’R V
13 – Huusela Ari NESTE OIL
14 – Jail Eric DEFI CAT
15 – Knox-Johnston Robin GREY POWER
16 – Mabit-Letourneux Julien KOMILFO
17 – Morvan Patrick ORTIS
18 – Mura Andrea VENTO DI SARDEGNA
19 – Souchaud Christophe RHUM SOLITAIRE – RHUM SOLIDAIRE
20 – Tollemer Pierrick ENSEMBLE POUR ENTREPRENDRE

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Route du Rhum