Multi50 : Vers un podium disputé

Multi50 - Route des Princes 2013

© Marcel MOCHET

Classe montante et désormais bien installée dans le paysage de la course au large, les Multi50 ont prouvé qu’ils étaient de formidables engins de glisse, des bolides à la fois rustiques et de haute technologie, capables d’avaler une transatlantique à vitesse grand V. Ils seront onze marins à prendre le départ le 2 novembre. 11 hommes qui connaissent parfaitement leur bateau et dont le seul objectif sera de briller en Guadeloupe. Une bataille de l’Atlantique à surveiller de près !

La classe Multi50 regroupe les propriétaires de voiliers multicoques de 15,24 m de long répondant à une jauge stricte et précise, dans le but de limiter les coûts de construction, de fiabiliser les bateaux en navigation, et de promouvoir la course au large en multicoque.

Un Multi50 est un catamaran ou un trimaran de 50 pieds de long (15,24 m) et de 50 pieds de large au maximum. Le tirant d’air maximum est de 23,77 m, le tirant d’eau de 3,50 m et les matériaux sont limités. Il en résulte de plus en plus de skippers et d’armateurs qui y trouvent la concrétisation de leurs envies de défis océaniques. Le dynamisme de cette série, véritable laboratoire d’idées novatrices, attire également les architectes les plus en vue du moment, à l’image de Guillaume Verdier, VPLP, Nigel Irens et Benoît Cabaret.

Plusieurs vainqueurs potentiels

Qui succédera à Lionel Lemonchois sur son Prince de Bretagne, vainqueur de la Route du Rhum en 2010 en 15 jours 4 heures 50 minutes et 48 secondes ? Bien malin qui pourrait d’ores et déjà établir ne serait-ce qu’un podium. Car les skippers de ces 11 montures de 50 pieds ne sont pas nés de la dernière pluie en matière de transatlantiques. Premier favori : Erwan Le Roux (FenêtréA-Cardinal), double vainqueur de la Transat Jacques Vabre (aux côtés de Yann Eliès en 2013 et de Franck-Yves Escoffier en en 2009). Le Morbihannais ne cache pas son envie de gagner la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il faudra également compter sur Yves Le Blevec à bord de son plan Guillaume Verdier, Actual, sur lequel il use ses fonds de cirés depuis quatre ans. Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine) aura, quant à lui, à cœur de démontrer que son trimaran ultra moderne signé Verdier/Neyhousser/Muyl est une bête de course, pour conjurer le sort de son chavirage dans la dernière transat en double, tout comme Loïc Fequet sur Maître Jacques. A ces quatre grands favoris, il faut ajouter des coureurs confirmés et des amateurs éclairés, comme Erik Nigon (Vers un Monde sans Sida), Gilles Buekenhout (Nootka pour Architectes de l’urgence), Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération), Alain Delhumeau (Royan), Pierre Antoine (Olmix), Etienne Hochédé (PIR2 CCI Fécamp Bolbec) et Hervé de Carlan (Délirium) sur son catamaran.

Les engagés en Multi50 sur la 10ème Route du Rhum-Destination Guadeloupe :

  • Pierre Antoine – Olmix
  • Gilles Buekenhout – Nootka pour Architectes de l’urgence
  • Hervé De Carlan – Délirium
  • Alain Delhumeau – Royan
  • Loïc Fequet – Maître Jacques
  • Etienne Hochédé – PIR2 CCI Fécamp Bolbec
  • Gilles Lamiré – Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération
  • Yves Le Blévec – Actual
  • Erwan Le Roux – FenêtréA-Cardinal
  • Erik Nigon – Vers un Monde sans Sida
  • Lalou Roucayrol – Arkéma Région Aquitaine

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Route du Rhum