300 bateaux pour un anniversaire

© Rolex / Carlo Borlenghi

Les Voiles de Saint-Tropez fêtent leurs quinze années d’existence. Quinze années de célébrations de la mer, et d’hommages aux marins qui aiment par-dessus tout magnifier par le sport et la compétition les plus beaux voiliers d’hier et d’aujourd’hui. Pour cette édition anniversaire, les équipes de la Société Nautique de Saint-Tropez et son Président André Beaufils ont de nouveau fait des miracles pour accueillir pas moins de 300 unités, dont les plus spectaculaires vont se presser dans le petit port Varois. L’esprit du yachting sous son expression Moderne, voire futuriste avec les fameux Wally, ou Classique avec une trentaine de voiliers centenaires, soufflera toute cette semaine sur le golfe, théâtre unique et somptueux des joutes nautiques les plus éblouissantes, mais aussi le long des quais où résonneront toute la semaine les accents joyeux de 4 000 marins venus des quatre coins de la planète voile partager l’apothéose de leur saison nautique. Si ce samedi voit déjà affluer à terre les skippers en quête de la finalisation de leurs inscriptions, nombreux sont déjà en mer les voiliers impatients de prendre leur marque sur le plan d’eau. Demain dimanche sera pour les nombreux curieux et aficionados venus profiter d’un Saint-Tropez véritablement estival, l’occasion de découvrir ou redécouvrir les stars des Voiles, les merveilleux yachts Classiques qui effectueront comme à l’accoutumé, en course et toutes voiles dehors, leur entrée dans le golfe, venus de Cannes dans le cadre de la Coupe d’Automne du Yacht Club de France.

Lundi, Modernes, Wally, Class J et… 15 mètres J.

Dès lundi, cette édition exceptionnelle des Voiles prendra un tour particulier avec le lancement à 11 heures non seulement des régates réservées aux voiliers Modernes, mais aussi d’une première course pour les 15 m J, ces sublimes cotres auriques construits entre 1907 et 1917, et dont les quatre unités “survivantes” sont réunies aux Voiles. Mariska (Fife 1908), Hispania (Fife 1909), Tuiga (Fife 1909) et The Lady Anne (Fife 1912) partageront la vedette avec les impressionnants Wally et les J Class, derniers géants témoins de la démesure du yachting triomphant des années 30. Wally, Modernes et J Class régateront aux Salins, vers Pampelonne, tandis que les 15 m J, dans le cadre de leur championnat annuel, entameront leurs joutes à hauteur du Portalet. Mardi verra l’intégralité de toutes ces flottes et Classes envahir le Golfe, du Portalet à la Nioulargue, dans un régime de vent majoritairement orienté à l’est, et appelé à se maintenir idéalement en force tout au long de cette belle semaine.

Un village en constante amélioration

Le village des Voiles, accolé à la capitainerie du Port de Saint-Tropez est le point de ralliement avant et après les régates pour tous les marins avides de faire et défaire les courses. Il s’étale désormais sur 2 500 m2 et réunit une vingtaine d’exposants et de partenaires autour du bar. C’est Monsieur le maire de Saint-Tropez, Jean Pierre Tuveri qui procédera dès 17 heures à l’inauguration officielle de ce “cœur » stratégique de l’événement.

Hommage à Yves Carcelle.

Pour saluer son propriétaire disparu, Runa VI, le yawl aurique de 1918 signé Gerhard Rönne sera paré d’un grand pavois et sera le premier bateau à quitter le port de Saint-Tropez mardi 30 septembre à 9h30, premier jour de régate pour les voiliers de tradition. Un coup de canon sera tiré depuis la tour de la Capitainerie puis le bateau sortira lentement. Skippers et capitaines ont été invités à sonner un coup de corne de brume au passage du bateau pour s’associer à ce bref hommage.
Ils ont dit :

André Beaufils, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez

Une fois encore, pour nous, la priorité, c’est la sécurité’. Environ 150 des bateaux inscrits aux Voiles ont une place dans le port de Saint-Tropez, uniquement des bateaux de tradition en ce qui concerne le Vieux Port, hormis les Wally, mais pour les autres, nous imposons qu’ils justifient d’une place dans l’un des ports du golfe. Nous voulons éviter de mettre inutilement en danger des concurrents qui seraient au mouillage en cas de coup de vent.

Source

Maguelonne Turcat

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent