Catherine Chabaud, marraine d’exception…

© Yvan Zedda

Jeudi 18 septembre à 18h, lors du salon nautique du Grand Pavois à La Rochelle, Catherine Chabaud baptisera le bateau LE CONSERVATEUR. Le skipper Yannick Bestaven s’offrira un moment solennel avant de s’engager sur la mythique Route du Rhum-Destination Guadeloupe le dimanche 02 novembre prochain.

BAPTÊME OFFICIEL DU CLASS40 LE CONSERVATEUR

Comme le veut la tradition maritime, chaque nouveau bateau se doit d’être baptisé. Le monocoque long de 12,18 m, le Class40 LE CONSERVATEUR n’échappe pas à la règle de la cérémonie baptismale à l’occasion du Grand Pavois. Grand moment dans la vie d’un skipper, Yannick Bestaven a choisi de partager cet instant important avec une marraine emblématique : Catherine Chabaud !

Première femme à avoir terminé le tour du monde à la voile, en course, en solitaire et sans escale lors du Vendée Globe 1996-1997, Catherine Chabaud est une navigatrice expérimentée et reconnue dans le monde de la course au large. Membre du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) depuis 2009, très active Catherine Chabaud est engagée depuis toujours sur la défense de l’environnement. Cette ancienne journaliste est également une actrice incontournable du développement durable, plus particulièrement impliquée dans le domaine de la protection du monde maritime.
Aujourd’hui, elle porte le projet de Voilier du Futur, un navire laboratoire rassemblant 22 acteurs de la filière nautique. Dédié à la plaisance, ce catamaran éco-innovant a pour ambition d’être 100% éco-conçu, autonome en énergie et 100% recyclable. Un projet ambitieux dans lequel Yannick Bestaven est également engagé avec l’intégration d’hydrogénérateurs Watt&Sea qu’il a mis au point. Ces petits appareils à la pointe de la technologie sont capables de transformer la vitesse de déplacement d’un voilier en énergie.
Catherine Chabaud comme Le Conservateur se retrouvent sur la valeur solidarité participant à diverses actions solidaire comme Le Conservateur le fait avec la campagne initiée par le Rotary Club : “End Polio Now”. C’est d’ailleurs lors d’une journée de sensibilisation organisée par le Rotary Club que Catherine Chabaud et les dirigeants du Conservateur se sont rencontrés. Elle nous confie :

Que représente pour vous le fait d’avoir été choisie pour être la marraine du nouveau bateau LE CONSERVATEUR ?

C’est un joli symbole. Je suis fière d’être associée à un skipper qui porte des ambitions fortes et à un nouveau partenaire qui s’aventure dans le monde de la course au large. Navigatrice, cela ravive plein de bons souvenirs vécus en mer. Je suis très heureuse de partager le début de cette belle histoire sur fond de Route du Rhum.

Quel regard portez-vous sur Yannick Bestaven ?

Yannick est une personnalité atypique et une figure sympathique de la voile océanique. Il a l’habitude de passer d’un support à l’autre. S’il n’a plus à faire la preuve de ses compétences maritimes, la gamberge et l’innovation restent ses moteurs pour à la fois développer son entreprise et continuer à courir. Au-delà, il se distingue par son engagement sincère en faveur de l’environnement qui nous rapproche, notamment dans le projet de Voilier du Futur, dont il compte à travers Watt&Sea parmi les premiers acteurs.

UNE MISE À L’EAU LA SEMAINE DU 08 SEPTEMBRE

Le tout nouveau voilier aux couleurs du Conservateur, groupe d’assurance mutuelle, spécialiste de l’épargne long terme, sortira du chantier BG Race après cinq mois de construction pour rejoindre son élément à Saint-Malo. Dessiné par l’architecte naval Guillaume Verdier, ce Class40 (monocoque de 12,18 m) a été spécialement conçu pour la Route du Rhum. A la barre de ce coursier océanique aux lignes avant-gardistes, son skipper, Yannick Bestaven, a pour objectif de se mêler à la bataille pour une place d’honneur au sein de la flotte la plus nombreuse (environ 45 bateaux) réunie pour la 10e édition de la célèbre transat en solitaire.

Avec sa carène aux lignes épurées et son étrave (la proue) volumineuse, ce nouveau plan Verdier, le Tizh 40, affiche d’emblée sa vocation à défier les océans à haute vitesse. Grâce à l’engagement du groupe Le Conservateur à ses côtés, le skipper rochelais a en effet initié la conception et la construction de ce nouveau Class40, le numéro 142, qui fait le double pari de la puissance et de la légèreté.

DÉGRADÉS DE GRIS

Réalisé avec des dégradés subtils de gris entièrement peints jusque sous la ligne de flottaison, l’habillage de la coque souligne les formes tendues de ce voilier, qui semble taillé pour les allures portantes et débridées prédominant entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. Un parcours historique et légendaire pour lequel Yannick Bestaven se prépare avec des ambitions renouvelées, et la ferme intention d’en compter parmi les plus grands animateurs.

Yannick Bestaven :

La mise à l’eau et le baptême, seront de grands moments pour moi. Après avoir suivi au plus près les dernières semaines de chantier, qui paraissent toujours les plus longues pour un marin, j’ai vraiment hâte de rentrer dans le vif du sujet de ma préparation sur l’eau. Ce bateau est magnifique. Ses lignes et ses formes me laissent penser qu’il compte parmi les plus rapides du circuit Class40. J’espère que mon parcours de qualification et les navigations d’entraînement en solitaire me permettront de vite en trouver le mode d’emploi. A moi ensuite d’en tirer le meilleur sur la Route du Rhum qui s’annonce très disputée…

Source

Brigitte Michaut

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 3 septembre 2014

Matossé sous: Class40, Course au Large, Route du Rhum

Vues: 5063

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Route du Rhum