Victoire du Maxi80 Prince de Bretagne dans l’Artemis Challenge

© Marcel MOCHET

La foule des grands jours était présente pour assister au départ de l’Artemis Challenge devant le Royal Squadron de Cowes ce matin. Lionel Lemonchois et le Maxi80 Prince de Bretagne s’offre la victoire sur ce Tour de l’île de Wight où il fallait avoir les nerfs solides pour terminer devant, car une fois de plus, le Solent a remplit toutes ses promesses. Des conditions de vent erratiques et un fort courant. Ce n’était pas gagné d’avance !

« C’était plutôt Tendu au début on ne savait pas si nous arriverions à sortir du Solent. On est resté quelques minutes les voiles faseyantes juste poussé par le courant », a déclaré Mathieu Souben. Il s’en suivi une bataille de virements de bords pour contourner l’île de Wight par l’Ouest. A ce petit jeu, les trois Volvo 65 et les deux multicoques faisaient jeux égal. Moins à l’aise que les monocoques lors des virements de bords, les trimarans compensaient en s’envolant au moindre souffle d’air.

Puis, au passage des légendaires “Needles”, Le Maxi80 Prince de Bretagne prenait l’avantage sur tous ses concurrents en doublant le Volvo 65 Abu Dhabi. Le vent tournait alors au Sud Ouest pour une dizaine de nœuds permettant aux trimarans d’envoyer leurs Gennaker et de creuser l’écart sur le reste de la flotte. Après une belle bataille d’empannages avec le MOD70 Musandam, le Maxi80 coupait la ligne d’arrivée à 14 heures 16 minutes et 35 secondes (heure anglaise) en grand vainqueur à l’entrée Est du Solent, où le parcours fut raccourci faute de vent.

« Le travail effectué sur les voiles cet hiver semble porter ses fruits. On est forcément très contents. Le bateau est véloce même dans les petits airs, on ne pensait pas forcément pouvoir tenir le MOD 70 dans ces conditions légères, et on finit devant ! C’est vraiment top ! On repart en convoyage ce soir, histoire d’être à la maison vendredi soir ! », déclarait le skipper juste avant de monter sur la première marche du Podium de cette belle épreuve et d’enchaîner sur les 300 milles de navigation pour rentrer sur Lorient.

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Records