Un Grael peut en cacher un autre !

© SSL/Stéfano Gattini

Lars Grael, président de l’International Star Class Yacht Racing Association, vainqueur de la manche numéro 2, prenait l’avantage du côté opposé de la ligne de départ mais le skipper brésilien franchissait la ligne trop tôt et entamait alors une réparation pour éviter une seconde disqualification après son départ volé de lundi. Au même moment, son frère Torben, qui participe à son 19ème Championnat du Monde de Star s’envolait en compagnie du grec Papathanasiou et du français Rohart, également à l’extrémité gauche de la ligne. Le trio de tête, accumulant 16 Olympiades, prenait alors le large et augmentait petit à petit son avance sur le reste de la flotte. À la fin du premier vent arrière, un second brésilien, Bellotti, se mêlait aussi à la lutte pour le podium.

Torben Grael rappelait alors à tout le monde pourquoi il est l’un des meilleurs navigateurs de la planète, augmentant continuellement son avance, jusqu’à précéder de plus de 300 mètres son poursuivant dans la dernière partie de la course. C’est à ce moment-là que le Comité de Course décidait d’annuler la régate en raison du manque de vent, pour le plus grand désespoir de Torben. En l’absence de course validée aujourd’hui, le classement provisoire du Championnat du Monde de Star 2014 reste inchangé.

Demain, le premier départ possible est avancé à 8h00 du matin afin de permettre aux équipages de courir deux manches dans la journée afin de rattraper le retard pris sur le programme. Une course matinale qui devrait se courir dans des conditions plus musclées que celles auxquelles se sont habitués les 87 équipages présents ici à Malcesine. En effet, la brise du Nord, le Peller, est réputé pour souffler plus fortement en matinée, ce qui devrait encore accentuer le coté théâtral de ce Championnat du Monde de Star 2014.

Source

Alex D'Agosta

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Star