Lars Grael s’impose lors de la deuxième course

© SSL/Stéfano Gattini

Cette deuxième journée du Championnat du Monde de Star 2014 s’est achevée avec une des conclusions les plus serrées de l’histoire de cette compétition avec seulement 5 secondes d’écart entre le vainqueur et son dauphin. Sur le magnifique plan d’eau du lac de Garde, 87 équipages se sont livrés une bataille d’une rare intensité, rasant les rochers de la côte est après un départ propre dès la première tentative, avec notamment le croate Mate Arapov qui prenait l’avantage du côté opposé de la ligne de départ.

L’italien Diego Negri, en deuxième position durant la première montée au vent, était lui talonné par deux brésiliens, Marcelo Fuchs et Lars Grael, le président de la classe. Deux anciens champions du monde, les américains Mark Reynolds et George Szabo prenaient également un bon départ et gardaient une pression constante sur la paire italienne.

La majorité de la flotte choisissait le côté gauche du plan d’eau, tout comme le futur vainqueur. Lars Grael fit étalage de sa classe pour passer facilement la paire croate et prendre l’avantage dans cette régate.

Le brésilien s’engageait alors dans une lutte acharnée pour conserver la tête de la flotte, réussissant à négocier au mieux un premier passage de bouée marqué par la densité de la flotte. La première descente au vent arrière n’amenait pas de grand chambardement dans le classement et le podium provisoire restait identique jusqu’au passage de la première porte sous le vent.

Lars Grael se présentait le premier à la porte, réussissant à garder les croates et la paire italienne à près d’une minute pour entamer la seconde montée au près. La bataille pour la seconde place pouvait alors commencer entre Diego Negri et Mate Arapov. Marcelo Fuchs, menait le gruppetto, à 35 secondes du podium.

Alors que Negri passait la démultipliée pour revenir sur Lars Grael, réduisant l’écart à moins de 100 mètres, Grael franchissait finalement la ligne d’arrivée en vainqueur, avec un peu plus de 2 mètres d’avance sur la paire italienne, Arapov finissant finalement en 3ème position.

Citation du jour par Lars Grael:

Nous pensions vraiment que la gauche serait avantagée comme hier alors que le courant était dans la direction opposée de celle d’aujourd’hui. Nous avons donc décidé d’opter pour la gauche et cela a payé. Nous avons eu une belle adonnante, qui nous a placé dans une excellente position, top 3, et nous sommes restés très près du bord, là où le courant était favorable. Ceci nous a permis d’enrouler la première marque en tête même si l’équipage croate est toujours resté sur nos talons. Sur la fin, Diego Negri est revenu sur nous avec une vitesse incroyable and ce fût très dur de le contrôler lors de la dernière montée au près. Au final, nous avons réussi à nous imposer mais c’était serré.

C’est juste dommage que que nous ayons été disqualifiés sous pavillon noir hier alors que plus de 40 bateaux ont anticipés le départ selon les GPS sans que le Comité de Course ne fasse de rappel général. Ce sont des choses qui arrivent et il nous faut regarder de l’avant pour la suite.

Source

Alex D'Agosta

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Star