Vaste opération de réparation en vue à Alicante pour Abu Dhabi.

© Paul Todd / Volvo Ocean Race

Abu Dhabi Ocean Raving met en route une importante opération de réparation après le déma^tage du voilier Azzam, six heures après le départ de la première étape.

“Tout le monde va bien à bord et nous continuons à couper notre gréement.” Un mât de rechange est acheminé d’urgence au port d’Alicante, d’où Azzam et ses cinq concurrents sont partis à la mi-journée pour Le Cap devant une foule de 60 000 spectateurs.

Le skipper britannique Ian Walker a affirmé que son équipage était indemne et rentrait au moteur à Alicante.
Le bateau reste dans la course – Azzam avait d’ailleurs gagné la première course In-Port le 29 octobre dernier à Alicante et mène de six points au classement général. Le vainqueur de cette première étape remportera 30 points.

C’est à 19h15 UTC qu’Abu Dhabi a appelé la direction de course pour l’informer que son mât était cassé.

À 20h53 UTC, Walker ajoutait que « notre situation est maintenant stabilisée. Nous avançons au moteur vers le Cabo de Palos où nous espérons ramener la partie supérieure du mât à bord.

« Nous n’avons aucun blessé et avons récupéré ou sécurisé tout notre équipement. Notre mât s’est cassé en trois pièces en tapant dans une grosse vague dans plus de 30 noeuds de vent. On naviguait sous J4 et deux ris. Nous ne connaissons pas encore la raison de la casse.

« Nous avons l’intention de rentrer à Alicante au moteur pour réparer toute avarie et prendre notre mât de rechange. »

Le directeur de la Volvo Ocean Race Knut Frostad s’est dit « absolument désolé » pour l’équipe de Walker, double médaillé d’argent olympique.

« L’équipage est très professionnel et je sais qu’ils feront tout ce qu’ils peuvent pour remettre Azzam dans la course aussi vite et aussi bien que possible. »

Le bateau était à 30 milles au sud de Carthagène, côte espagnole, au moment du démâtage. Le vent soufflait à 30 noeuds et les vagues mesuraient 3,5 m.

Les services de secours de Carthagène ont été informés et sont prêts à intervenir si nécessaire.

L’équipier média d’Abu Dhabi, Nick Dana, a détaillé la situation par e-mail :

« Nous avons affalé notre gréement. Tout le monde va bien à bord et nous continuons à couper notre gréement. La grand-voile et le J4 ont été récupérés, ainsi que d’autres éléments que nous espérons réutiliser.

« Nous avons mis un homme à l’eau (Wade Morgan) pour couper le haut de la grand-voile. Wade a réussi à effectuer plusieurs coupes, mais l’état violent de la mer a rendu sa position dangereuse. L’équipage l’a rapidement ramené à bord et a détaché la grand-voile de son attache – ce qui nous a permis de l’affaler et de la sortir de l’eau. »
La salle de contrôle de la Volvo Ocean Race est en contact constant avec l’équipe. Les dégâts sont actuellement étudiés pour pouvoir être réparés au mieux.

Anne Massot

www.volvooceanrace.org

Source

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 novembre 2011

Matossé sous: 2011-12, Volvo Ocean Race

Vues: 639

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12