Cavalier seul de Giles Scott

© Robert Daeves

Ce fut une rude journée, à la fois pour les compétiteurs et les organisateurs (pour ne pas mentionner les médias). La flotte a quitté le port à 10 h et n’est pas rentrée avant 18 h passées, après avoir fait 10 départs et deux courses et demi.

Il a fallu au total 11 départs pour pouvoir envoyer la première course, ce qui a pris la majeure partie de ces deux derniers jours. Les trois départs donnés lundi ont été suivis par huit autres aujourd’hui, dont un a dû être abandonné en raison d’un changement majeur de vent. Dès que les finnistes sont arrivés sur la zone de course, il était clair que le départ allait prendre du temps. Les premiers départs ont fait des ravages avec 23 concurrents frappés d’un black flag qui se sont ajoutés au 11 déjà disqualifiés lundi. Ces 34 bateaux ont donc dû attendre que le reste de la flotte puisse faire la première manche avant de pouvoir les rejoindre.
Finalement, le départ a été donné et tout le monde pensait le mauvais sort conjuré. Gordon Lamphere (USA) a mené jusqu’à la bouée au vent devant Zsombor Berecz (HUN) et Laurent Hay (FRA). Mais le vent a tellement basculé à gauche que la course a dû être abandonnée alors que les premiers revenaient sous le vent.
Trois départs supplémentaires plus tard, le vent avait finalement tourné dans la direction prévue par la météo et commençait à fraichir. Oscar a été hissé sur la première bouée au vent et est resté en place pour le reste de la journée, tandis que le vent forcissait jusqu’à atteindre 14-15 nœuds avant de se calmer en début de soirée.

Ainsi, la première manche a pu finalement être courue. Tapio Nirkko (FIN) a pris le meilleur départ à l’extrémité de la ligne pour mener jusqu’à la première bouée devant Berecz, Giles Scott (GBR) et Pieter-Jan Postma (NED). Nirkko conserve son avance au portant et sur le deuxième tour, mais sur le deuxièmebord de près, Scott, qui était à la seconde place a pris la tête en fin de course pour franchir la ligne le premier. Avec Berecz parti en avance, Nirkko a pris la deuxième place et Zbogar la troisième.

Il n’a fallu que deux départs lors de la deuxième course, avec un second départ sous black flag. Cette fois, il n’y a pas eu de disqualifications. Encore une fois, les concurrents partis en bout de ligne ont tiré le meilleur parti du vent avec Zbogar au coude à coude avec Ed Wright (GBR), juste devant Nirkko, Piotr Kula (POL) et Thomas Le Breton (FRA). Wright, Kula et Le Breton avaient tous été black flagged dans la première course.

Zbogar a pris le dessus sur le premier vent arrière et semblait avoir semé la flotte, passant la porte avec une avance considérable. Cependant, Scott en seconde place est rapidement remonté, réduisant l’écart sur le second vent arrière. Scott a finalement dépassé Zbogar à quelques mètres de la dernière bouée sous le vent, pour virer en tête et mener le dernier court segment de la course jusqu’à la ligne d’arrivée : score parfait pour la journée. Zbogar a franchi l’arrivée en deuxième position et un Kula très heureux se place troisième.

Bien que trois courses étaient prévues aujourd’hui, tout le monde a été heureux de rentrer après seulement deux manches. Le vent avait apporté avec lui des nuages et de la pluie et tout le monde avait son compte pour la journée.

Scott a résumé la journée, « Le plus important aujourd’hui était le départ. C’était difficile pour la flotte de ne pas franchir la ligne, alors en début de journée, ce qui importait, c’est surtout de survivre au black flag. Heureusement, j’ai réussi à y échapper, et puis vers 15 h, le vent est arrivé et au final on a pu faire deux courses assez sympas. Je n’ai pas fait les meilleurs des départs aujourd’hui, mais j’ai réussi à me détacher assez pour faire un passage à la bouée au vent convenable. Ensuite, j’ai réussi gagner les deux courses, ce qui était super pour moi. »

À propos des départs dans une flotte aussi importante. « C’est tellement difficile. En fin de compte, vous devez être en première ligne pour obtenir un bon départ, parce que si vous prenez un mauvais départ dans une flotte de 100 bateaux, c’est un cauchemar absolu. Donc, vous devez juste faire attention à gérer si vous pouvez être vu si vous pensez que vous êtes au-delà de la ligne et réagir très vite pour ralentir, si vous pensez que vous allez franchir la ligne. »

Ce qu’il fallait pour gagner aujourd’hui, « Aujourd’hui, j’ai réussi à aller à la bouée au vent dans de bonnes conditions avec les premiers et j’ai eu une bonne vitesse au portant. »

Sur le début de la deuxième course, « Vasilij avait tout simplement disparu. Il est parti avec le peloton de tête et certains, tels qu’Ed et Thomas, n’ont pas vu la porte et n’ont pas choisis la bonne bouée, laissant à Vasilij une route dégagée sur le retour. Il était lancé. Je l’ai récupéré un peu sur le deuxième tour avant de réussir à l’avoir à la course ».

Dans les deux courses, il a pris la tête lors du dernier segment vent arrière, était-ce une stratégie de garder ses forces pour la fin de course ? « J’ai eu de bonnes sensations dans la dernier vent arrière. Je n’ai pas eu à faire plus d’effort, peut-être moins en fait. Donc, je ne dirais pas que je me retenais, c’est juste que ça s’est plutôt bien enchainé pour moi aujourd’hui ».

Kula déclare : « Malheureusement, je n’avais qu’une course aujourd’hui parce que j’étais BFD dans la première manche. J’ai pris un bon départ à l’extrémité de la ligne de départ et fait toute la course dans les premiers de la flotte. J’ai un nouveau bateau ici, une nouvelle coque qui vient de Pologne, donc je suis plutôt content. Ça n’a pas été facile de changer, parce que je travaillais avec un Devoti avant, mais la nouvelle coque est pas mal et j’en suis satisfait ».

Sur la gestion du risque, maintenant qu’il a déjà un BFD, il dit, « Vous savez ce qu’on dit. Parfois, il est plus facile de courir après quelque chose plutôt que d’en fuir une autre, alors cette semaine, peut-être que courir m’aidera. »

Nirkko se retrouve à la troisième place. « Il y a eu un bon coup de vent à l’extrémité de la ligne et j’ai réussi à prendre un très bon départ et à virer tout de suite. Tout le monde allait un peu dans la même direction. J’ai gardé mon avance jusqu’à la fin du second passage sous le vent où j’ai perdu le rythme avec les vagues pendant un certain temps et je me suis fait doubler par Giles et Zsombor. Dans la deuxième course, j’ai aussi pris un bon départ et j’ai viré en troisième, mais le vent est un peu tombé et je me suis retrouvé un peu en difficulté au niveau technique et j’ai perdu des places sous le vent pour finir dans les dix. »

Le champion en titre Zbogar était plutôt content de sa journée, mais il savait qu’il avait manqué des occasions. « La journée a été très longue et très difficile, surtout avec les nombreux départs où il fallait être très prudent. J’ai réussi un bon départ et j’ai mené presque jusqu’à la fin, quand Giles est passé devant moi. Là, je n’étais pas vraiment content. »

« Il ya 40 ou 50 très bons finnistes et tout le monde essaie de pousser sur la ligne pour prendre un bon départ, car avec 100 bateaux, il est très important de prendre un bon départ. J’ai été très prudent et j’ai essayé de rester derrière la ligne et à la fin de cette patience a payé. Globalement, la journée a été bonne. Au cours du championnat, beaucoup de gens ont des BFDs, des hauts et des bas, alors faire deux classements dans les trois premiers était très important aujourd’hui. ”

Le champion d’Europe junior en titre Peter McCoy (GBR) a eu une bonne journée avec 23 points pour la première course et 22 pour la seconde, ce qui le place à la 12e place. Il parle de la nécessité de rester concentré lorsque les conditions sont difficiles. « C’est difficile, mais le but est juste de rester concentré tout en continuant de faire les mêmes gestes que d’habitude. Si vous pouvez faire cela, alors vous pouvez donner le meilleur. Je suis content d’avoir fait deux bonnes courses». Même si deux de ses principaux concurrents étaient parmi les black flagged, « On en est encore qu’aux premiers jours. Je suis sûr qu’ils vont mettre la pression plus tard dans la semaine. Ça va dépendre de qui sera le plus constant tout au long de la semaine. Être 12e après la première journée est un bon début, après deux jours plutôt difficiles et autant de temps passé sur l’eau».

Dans le Championnat junior, McCoy mène devant Philip Kasuke (GER) qui se place 15e et Anders Pedersen (NOR) en 19e position.

La régate continue mercredi à 11 h.

Classement après les deux premières courses (provisoire)

1 GBR 41 Giles SCOTT 20
2 SLO 573 Vasilij ZBOGAR 50
3 FIN 218 Tapio NIRKKO 12
4 GBR 85 Andrew MILLS 14
5 NED 842 Pieter-Jan POSTMA 22
6 FRA 112 Jonathan LOBERT 23
7 EST 2 Deniss KARPAK 26
8 NZL 16 Andrew MURDOCH 28
9 SWE 6 Bjorn ALLANSSON 29
10 ITA 117 Giorgio POGGI 31

Source

Cécile Derché-Jover

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 7 mai 2014

Matossé sous: Finn, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 1510

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Finn