25 ans de passion, d’aventure et de partage

© Christophe Launay / www.sealaunay.com

De l’initiation à l’Equipe de France de Voile Olympique, de la course au large à la conservation du patrimoine de la flotte des Pen Duick d’Eric Tabarly, le soutien de la Banque Populaire à un sport qui valorise des hommes courageux et déterminés est indéfectible depuis un quart de siècle.

Tout a commencé au printemps 1989 par une interview sur une radio locale Bretonne. Le navigateur Francis Joyon, à quelques jours du départ, lance un appel pour boucler son budget pour une course transatlantique…
Après avoir été armateur de 10 voiliers de course, constructeur de 4 multicoques dont le plus grand trimaran de course océanique jamais construit au monde, couru pas moins de 2 tours du monde, 5 Route du Rhum, 9 Transat Jacques Vabre, 10 Solitaire du Figaro, 4 Transat Anglaise, 3 Tour de l’Europe, plus de 35 courses transatlantiques, accroché à son tableau 15 records de voile océanique en équipage et en solitaire dont le Trophée Jules Verne, l’Atlantique Nord et la distance parcourue en 24 heures, la Banque Populaire, reconnue par le plus grand nombre comme « La Banque de la Voile », continue d’écrire son histoire.

25 ans à courir les océans
Surpris et séduit par la ténacité de Francis Joyon, skipper encore inconnu, un dirigeant de la Banque Populaire de l’Ouest lui apporte les quelques milliers de francs qui lui manquent pour s’inscrire à la Transat Lorient – Saint-Barth – Lorient. Le bateau prend le départ le 23 avril, démâte quelques heures après. Vingt-cinq ans se sont écoulés, l’histoire dure toujours…

Avec Francis Joyon, la Banque Populaire s’engage rapidement sur le programme de la classe ORMA (Ocean Racing Multihull Association) et dès 1993, décide de la construction de son premier trimaran. Ensemble, Francis et son nouveau bateau connaissent la vibration des moments forts : les places d’honneur, les Grands Prix, les transats mais aussi les difficultés qui forgent les caractères, comme ce chavirage au large de Terre-Neuve alors qu’ils étaient en tête de la Transat Anglaise 1996.

Une ambition : devenir La Banque de la Voile
Après quelques années la Banque Populaire décide de faire évoluer son sponsoring et de s’engager dans un programme ambitieux : devenir La Banque de la Voile. Au-delà de son programme sportif d’armateur de multicoques qu’elle développe avec le médocain Lalou Roucayrol et la construction d’un nouveau trimaran, elle réfléchit à s’engager auprès de ce sport dans son ensemble.

Ainsi, elle signe dès l’an 2000, son premier accord de partenariat avec la Fédération Française de Voile et l’Equipe de France de Voile Olympique et s’engage dans un programme de développement de partenariats entre les Banques Populaires régionales et les Ligues de voile. En quelques années, 25 partenariats de ligues sont signés. Ils sont toujours actifs aujourd’hui.

De cette dynamique naîtront pendant plusieurs années de nombreux projets comme le mécénat de l’association Eric Tabarly qui veille à la restauration des mythiques Pen Duick et à leur partage avec le plus grand nombre. Elle permettra aussi le développement progressif de la flotte Banque Populaire. Ainsi, Pascal Bidégorry rejoint le Team Banque Populaire en 2004 pour ravir le titre de Champion du Monde ORMA dès l’année 2005. Jeanne Grégoire prend la barre du Figaro Banque Populaire et dès la première année devient le leader féminin du classement du Championnat de France de Course au Large. Quant au Team Banque Populaire, en 2010 il s’empare en Suisse du titre de Champion du Monde de D35.

Donner à rêver plus grand
Les années 2000 marquent aussi pour Banque Populaire le développement de sa présence dans la voile qui s’accompagne d’une volonté farouche de partager sa passion avec le plus grand nombre, de donner à rêver et de raconter de belles histoires qui valorisent les hommes et les femmes tenaces, engagés et courageux. C’est ainsi qu’en 2006, celle qui est devenue aux yeux de tous la Banque de la Voile se lance dans un projet ambitieux : lancer le plus grand trimaran de course océanique jamais construit au monde et s’attaquer aux records les plus mythiques de la voile en équipage.

Le Maxi Banque Populaire V, 40 mètres de long, 49 mètres de haut, baptisé à Nantes devant 25 000 spectateurs part donc à la conquête du monde. Skippé par Pascal Bidégorry, puis Loïck Peyron, le géant des mers pulvérisera les records : l’Atlantique Nord, la distance en 24 heures (908 milles !), la Méditerranée et le mythique Trophée Jules Verne, le tour du monde à la voile en équipage sans escale et sans assistance.

Cette aventure fascinante de 45 jours bouclera un programme couronné de plus de 15 records océaniques mais pas celui des tours du monde de Banque Populaire. En effet, 10 mois après l’arrivée à Brest, Armel Le Cléac’h, qui a rejoint le Team pour prendre la barre du Monocoque 60 pieds Banque Populaire, franchit la ligne de départ du Vendée Globe, le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance. Il le terminera en seconde position à seulement 3 heures du premier, mettant un terme au Vendée Globe le plus rapide et le plus disputé de l’histoire.

Quelques mois après cette course, Armel a pris la barre du Maxi Solo Banque Populaire VII. Seul sur son trimaran de 31 mètres, il a déjà battu le Record de la Méditerranée (18h 58min 13s) et celui de la Route de la Découverte (6j 23h 42min 18s) et s’apprête à tenter celui de l’Atlantique Nord.

Pour lui et La Banque de la Voile, la prochaine course sera la Route du Rhum en novembre prochain mais leur regard est déjà tourné vers l’avenir. Engagée dans un programme voile jusqu’en 2017, la Banque Populaire a confié au Team Banque Populaire et à Armel la mission de construire un nouveau monocoque 60 pieds pour participer au Vendée Globe 2016-2017.

D’ici là, les aventures ne manqueront pas : Jeux Olympiques de Rio 2016 avec l’équipe de France de Voile, tentatives de records, Transat Jacques Vabre… Autant d’occasions de partager et de donner à rêver.

Source

Mille & une vagues

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 24 avril 2014

Matossé sous: Course au Large, Records

Vues: 1188

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records