Trois questions au doyen de l’Europa Cup Laser

© Gilles Martin-Raget

Claude Tigier, qu’est-ce qui pousse un bonhomme de 79 ans à venir participer à l’Europa Cup ?

J’ai fait beaucoup de voile étant jeune, du 505 à très haut niveau, jusqu’au jour où c’est devenu incompatible avec ma profession de restaurateur. Puis il y a trois ans j’ai arrêté mes activités et je me suis remis à la voile. Ce qui me pousse, c’est la passion de la régate. La preuve, j’ai fait le voyage depuis Versailles ! Même si à mon âge je ne peux pas prétendre aux premières places, le plaisir est là et je me bats toujours pour faire le mieux possible.

Quelques uns de vos adversaires pourraient être vos petits enfants, ça ne vous fait pas bizarre ?

Au contraire, je trouve que ça motive pour rester en forme. J’ai toujours fait du sport. Après la voile, j’ai été jockey amateur pendant de nombreuses années, j’ai fait du tennis… La voile m’oblige par exemple à faire une centaine d’abdos quasiment tous les jours et trente minutes de gym tous les matins.

Votre première journée de course s’est-elle bien passée ?

Pour moi, ça manquait un peu de vent. Mais le temps est beau, la rade de Marseille est magnifique, il y a une bonne organisation, c’est vraiment agréable. De toute façon, je n’étais pas venu pour gagner. Mais si je pouvais me placer dans la première moitié du classement, je serai content. C’est qu’il y a du monde, et du beau monde…

Source

Coraline JONET

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 12 avril 2014

Matossé sous: Divers, Laser, Personnalités, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 1427

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Laser