The Transat renaît de ses cendres

The Artemis Transat, starting on 11 May 2008 from Plymouth-UK to Boston-USA. Single-handed sailing Transatlantic race (2800NM).

© Th.Martinez/Sea&Co

La prochaine édition de The Transat, première course en solitaire à travers l’Atlantique Nord, née sous le nom d’OSTAR, partira du Royaume-Uni en mai 2016 pour rejoindre l’Amérique du Nord. Les Villes potentielles de Départ et d’Arrivée recevront un appel d’offres en janvier prochain, dans l’optique d’accueillir un événement qui a marqué l’histoire de la voile. Traditionnellement, The Transat est toujours partie de Plymouth, au sud-ouest de l’Angleterre, pour rejoindre les Etats-Unis: New York lors de la première édition en 1960, puis Newport pour les éditions suivantes, et enfin Boston lors des deux dernières éditions en 2004 et 2008.

EN 2004, OC Sport rebaptisa la course ‘The Transat’, puis ajouta Artemis comme Partenaire Titre en 2008, en se concentrant cette année là sur la Classe IMOCA 60, qui participait au Vendée Globe quelques mois plus tard. L’édition 2012 fut reportée à la demande de la Classe. “OC Sport est resté très actif pour mettre en place les fondations de la prochaine édition en mai 2016”, explique Rémi Duchemin, Président d’OC Sport. “Deux de ces fondations clefs sont les Villes de Départ et d’Arrivée et nous sommes très engagés dans nos discussions avec les sites existants et des villes potentielles. OC Sport ayant aujourd’hui élargi son champ d’action, nous sommes en contact permanent avec de nombreuses villes du monde pour nos projets voile, cyclisme et course à pieds, notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada. Autrement dit, nous pouvons potentiellement ouvrir de nouvelles portes et offrir de la valeur ajoutée aux villes d’accueil”.

La prochaine édition de The Transat est prévue pour mai 2016, avant le prochain Vendée Globe. L’organisation se penche actuellement sur les classes qui pourraient être invitées à courir. L’histoire exceptionnelle de cette course a vu participer de nombreux types de voiliers, monocoques ou multicoques, du très petit Jester de 25 pieds en 1960 au giganteste Club Méditerranée de 236 pieds en 1976. Quand OC Sport a repris les droits de l’épreuve en 2004, l’objectif était de servir les besoins de la voile professionnelle, tandi que le Royal Western Yacht Club continuait à organiser une version amateur pour les skippers non professionnels sur des bateaux d’une longueur maximum de 50 pieds. L’édition 2004 fut ainsi ouverte aux monocoques de 50 pieds, à la classe IMOCA (monocoques de 60 pieds) et à la classe ORMA (multicoques de 60 pieds). En 2008, avec la disparition de la classe ORMA, l’épreuve fut limitée à la Classe IMOCA et à la Class 40 (monocoques de 40 pieds). “Depuis la dernière édition en 2008, la course au large a vu l’émergence de nouvelles classes telles que les MOD70 (multicoques de 70 pieds) et les Maxi-Multicoques (+ de 80 pieds)”, poursuit Rémi Duchemin. “Nous pouvons nous attendre sur les prochaines éditions de The Transat à retrouver un passionnant mélange de classes”. Le choix des classes invitées à participer à l’événement sera arrêté d’ici décembre 2014.

Sur la prochaine édition en 2016, les concurrents suivront le tracé traditionnel de la course à travers l’Atlantique Nord du Royaume-Uni à l’Amérique du Nord, seuls face au risque de tempêtes, de brouillard et de glaces près des Grands Bancs de Terre Neuve.

Source

The Transat

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 12 décembre 2013

Matossé sous: Class40, Course au Large, IMOCA, MOD70, Multi50, The Transat, Ultime

Vues: 1878

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : MOD70

Les vidéos associées : Multi50