Robert Scheidt impitoyable

© SSL/Carlo Borlenghi

Un Robert Scheidt impitoyable et son équipier, Bruno Prada, furent les leaders incontestables des premières Finales de la Star Sailors League.

Même si Scheidt et Prada ont littéralement dominé les trois jours de courses de qualification, ils ont dû repartir à zéro, puisque trois courses à élimination directe étaient prévues pour le dernier jour. Chaque course débuta avec un tableau des scores vierge et les points ne furent pas utilisés dans la course suivante. Pour la toute première fois dans le sport vélique, le vainqueur de la troisième et dernière course du jour constituait également le grand vainqueur de l’événement.

Lors du quart de finale, la première course du jour, le Français Xavier Rohart pris la tête dans la seconde partie et franchit la ligne d’arrivée devant les deux Allemands, Johannes Polgar et Robert Stanjek.

En demi-finale, le Polonais Mateusz Kusznierewicz s’empara d’emblée de la tête, mais Scheidt démontra à nouveau son extraordinaire capacité à naviguer sous le vent, en prenant le dessus dans la partie inférieure pour finalement remporter la course. L’Italien Diego Negri réalisa une dernière partie fantastique et accrocha du même coup la seconde place. Mark Mendelblatt vint quant à lui compléter le podium.

Dans la grande finale, le comité de course décida d’allonger la course de cinq parties, pour finir face au vent, afin de rendre la course plus équitable. Scheidt réalisa un super départ à l’extrémité de la ligne, choisissant le côté favorisé, le gauche, et fut devant à la première marque avec une faible avance sur Kusznierewicz. Les skippers brésiliens et polonais se sont engagés dans une lutte féroce dans la première partie sous le vent, mais Scheidt réussit tout de même à garder la tête. Dans le même temps, Diego Negri et Mark Mendelblatt avaient leur propre course dans la course pour la troisième place. Comme la brise se levait davantage, Scheidt trouva une meilleure pression sur la gauche et augmenta ainsi son avance sur Kusznierewicz.

Dans le dernier secteur, Mendelblatt pris le dessus sur Diego Negri après que l’Italien se soit déplacé vers la gauche, à la recherche d’une meilleure brise. Scheidt s’adjugea donc les toutes premières Finales de la Star Sailors League avec une confortable avance de 24 secondes sur Kusznierewicz. Mendelblatt remporta, pour sa part, la médaille de bronze devant Negri.

Cette première édition est un tremplin pour un avenir radieux pour la Star Sailors League. C’est également le tout premier événement qui attribue 4’000 points de classement SSL au skipper vainqueur et à son équipier.

Dennis Conner, quadruple vainqueur de la Coupe de l’America : « C’était clair que les Brésiliens ont dicté leur loi à la flotte, dans une ligue où leur propre place, ainsi que le reste des places, furent déterminées par la qualité du départ et la capacité à arriver en premier à la première marque. Ceux qui sont allés sur la droite de la course ont bien fait et ceux qui sont allés sur la gauche, pas vraiment. En somme, il y a beaucoup de très bons navigateurs dans la flotte et les résultats furent indécis jusqu’à la toute fin. Mise à part pour l’un d’entre eux, pour qui tout était déjà dit. Robert Scheidt est le meilleur du monde.»

Bill Allen, Président de la Class Star : « Ce fut une semaine exceptionnelle pour la Star Sailors League. Elle fut mise sur pied par les navigateurs de Star afin de développer une sorte de Grand-Prix qui couvre les évènements de la Star Class. La Class Star a été très heureuse de faire partie de l’événement et de fournir l’équipement pour cela. Ce fut vraiment une bonne collaboration de travail entre la Star Sailors League et la Class Star. Nous sommes ravis et nous approuvons ce qu’ils sont en train de réaliser.»

Finales de la Star Sailors League – Les résultats finaux après les neufs courses qualificatives (1 abandon), Quart de finale, Demi-finale et Finale

1. Robert Scheidt (BRA) / Bruno Prada (BRA) – 2,(4),1,3,1,2,2,1,1 – 13 / QF 4 / SF 1 / F 1
2. Mateusz Kusznierewicz (POL) / Dominik Zycki (POL) – 4,(14),4,6,12,11,3,8,9 – 57 / QF 6 / SF 4 / F 2
3. Mark Mendelblatt (USA) / Brian Fatih (USA) – 6,2,3,5,3,7,(9),3,3 – 32 / QF 5 / SF 3 / F 3
4. Diego Negri (ITA) / Sergio Lambertenghi (ITA) – 1,1,6,9,2,13,6,(15),11 – 49 / QF 7 / SF 2 / F 4
5. Johannes Polgar (GER) / Markus Koy (GER) – 11,15,(17),15,5,5,1,11,4 – 67 / QF 2 / SF 5
6. Xavier Rohart (FRA) / Pierre-Alexis Ponsot (FRA) – 7,6,5,10,6,1,11,(17),5 – 51 / QF 1 / SF 6
7. Robert Stanjek (GER) / Frithjof Kleen (GER) – 13,5,2,(16),7,10,5,5,8 – 55 / QF 3 / SF 7
8. Michael Hestbaek (DEN) / Claus Olesen (DEN) – 5,11,12,17,16,9,(16),6,2 – 77 / QF 8
9. Eivind Melleby (NOR) / Mark Strube (USA) – 3,8,10,4,(14),3,4,12,7 – 51 / QF 9
10. Augie Diaz (USA) / John Von Schwarz (USA) – 8,7,7,13,8,(19),12,9,10 – 74 / QF 10
11. Andy Maloney (NZL) / Tyler Bjorn (CAN) – (17),12,11,7,11,8,14,4,15 – 82
12. Paul Cayard (USA) / Austin Sperry (USA) – 9,16,14,12,4,15,(18),2,13 – 85
13. Flavio Marazzi (SUI) / Renato Marazzi (SUI) – 14,(18),13,1,13,14,15,10,6 – 86
14. Ed Wright (GBR) / Petter Morland Pedersen (NOR) – 10,9,(15),14,15,12,7,7,12 – 86
15. Jonathan Lobert (FRA) / Pascal Rambeau (FRA) – (18),3,8,11,18,4,17,16,18 – 95
16. George Szabo (USA) / Craig Moss (USA) – (16),10,16,8,9,16,10,14,14 – 97
17. Tomas Hornos (USA) / Joshua Revkin (USA) – 15,17,9,(18),10,6,13,13,16 – 99
18. Pieter-Jan Postma (NED) / Edoardo Natucci (ITA) – 12,13,18,2,17,(19),8,18,17 – 105

Source

Alex D'Agosta

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Star