Nouveau régime

ean-Marie Liot/DPPI/TJV2013

Quatre équipages sont attendus ce mardi dans la nuit, puisque les cent derniers milles se déroulent maintenant au louvoyage ! Une dépression orageuse s’est formée dans le Sud du cap Frio et sur sa bordure Nord, le vent est orienté au secteur Ouest une douzaine de nœuds devant Rio de Janeiro, moins de huit nœuds au large de Itajaí… Mais comme cette perturbation s’en va vers les Quarantièmes Rugissants, elle laisse derrière elle un marais barométrique dès demain mercredi ! Cela signifie que les derniers Class40 ne vont pas être à la fête pour boucler le parcours : du petit temps, des vents instables, de secteur Sud-Ouest à Sud, mais au moins un ciel moins nuageux avec peu de grains.

Quatre arrivées serrées

Il faudra attendre jeudi soir pour que la situation météorologique se stabilise avec un flux de secteur Nord-Ouest : EcoElec (Darni-Bernard) devrait donc en finir plus facilement. Mais ce mardi, ce sont quatre équipages qui bataillent à moins de cent milles de l’arrivée et la hiérarchie à Itajaí est loin d’être acquise. D’abord parce que Proximedia – Sauvez mon enfant (van Weynbergh-Criquioche) a fait une route très Sud : les problèmes techniques sont encore au rendez-vous à bord du plan Verdier… Ensuite parce que le vent de secteur Ouest est très variable à l’approche de la ligne d’arrivée. Enfin parce que Matouba (Guillonneau-Audigane) a certes pris l’avantage, mais Eärwen (Pourre-Royer) et Mr Bricolage (Rousseau-Alluin) ne sont pas très éloignés…

Ces Class40 devraient arriver dans la nuit tropicale à Itajaí et ils seront suivis demain mercredi par April-Deltacalor (Regnier-Darni) qui bénéficie de son approche septentrionale pour faire le break face à ses deux poursuivants attendus une bonne demie journée plus tard : Obportus3 (Roussey-Burger) et Croix du Sud (Zwagerman-Conway). EcoElec (Darni-Bernard) devrait voir le port d’Itajaí dans la journée de vendredi et le dernier monocoque, 11Th Hour Racing (Jenner-Windsor) qui naviguait ce mardi après-midi au large de Salvador de Bahia, avait encore 1 000 milles à parcourir jusqu’à Itajaí, ce qui pourrait lui permettre d’arriver avant la remise des prix des Class40 de samedi soir !

Classement de la Transat Jacques Vabre (Class40)

  1. GDF SUEZ (Sébastien Rogues-Fabien Delahaye) : 20j 21h 41’ 25’’
  2. Tales Santander 2014 (Alex Pella-Pablo Santurde) : 21j 01h 22’ 15’’
  3. Mare (Jörg Riechers-Pierre Brasseur) : 21j 03h 21’ 55’’
  4. Watt and Sea-Région Poitou Charentes (Yannick Bestaven-Aurélien Ducroz) : 22j 08h 14’ 46’’
  5. Groupe Picoty (Jean-Christophe Caso-Aymeric Chappellier) : 22j 10h 26’ 47’’
  6. SNCF Geodis (Fabrice Amédéo-Armel Tripon) : 22j 10h 54’ 39’’
  7. ERDF-Des pieds et des mains (Damien Seguin-Yoann Richomme) : 22j 12h 14’ 14’’
  8. Vaquita (Christof Petter-Andreas Hanakamp) : 22j 13h 39’ 33’’
  9. Campagne de France (Halvard Mabire-Miranda Merron) : 22j 23h 47’ 47’’
  10. Phoenix Europe (Louis Duc-Stéphanie Alran) : 23j 02h 40’ 07’’
  11. Solidaires en peloton (Victorien Erussard-Thibaut Vauchel-Camus) : 23j 10h 02’ 05’’
  12. BET1128 (Gaetano Mura-Samuel Manuard) : 23j 10h 29’ 48’’
  13. Fantastica (Stefano Raspadori-Pietro D’Ali) : 23j 11h 43’ 40’’
  14. Caterham Challenge (Mike Gascoyne-Brian Thompson) : 23j 16h 36’ 10’’

Ils ont dit

Bernard Guillonneau, skipper du Class40 Matouba :

On est en mode ‘arrivée’ : il faut beau, on glisse au près avec un tout petit souffle sur une mer plate comme un lac. On sait que ce final va être long et éprouvant pour les nerfs parce que le petit temps règne sur la baie de Itajaí. Et puis il y a d’autres Class40 pas loin derrière nous… Cela s’annonce compliqué jusqu’au bout : le vent est désormais passé à l’Ouest. C’est plus une arrivée bretonne que tropicale ! Hier, il faisait frais la nuit et il y avait de la bruine… On est en forme même si on est fatigué, usé. On est prêt pour arriver ce soir : on n’a pas envie de jouer les prolongations. Le bateau n’a pas souffert à part le spinnaker que nous avons enroulé autour de l’étai et que nous avons déroulé à Porto Santo (Madère).

Jean-Edouard Criquioche, co-skipper de Promedia-Sauvez mon enfant :

On est impatient de franchir la ligne d’arrivée : ce sera une grosse délivrance parce que nous avons galéré avec tous ces problèmes techniques qui se sont enchaînés. Le bateau a pas mal souffert de la traversée, mais on a au moins réussi à réparer le safran cassé avec les moyens du bord ! Pour l’instant, tout tient depuis 1700 milles… On a fait une boulette cette nuit en plongeant trop Sud et on a perdu la quinzième place dans l’affaire. Surtout que ça fait quatre jours que nous n’avons plus de pilote automatique et il faut barrer en permanence : ça use. Et il y a une zone de calmes devant nous pour tout l’après-midi : on pense être à Itajaí vers 23h TU.

Damien Rousseau, skipper du Class40 Mr Bricolage :

C’est un final à l’envers (puisque le vent est passé à l’Ouest) et serré (parce que nous sommes quatre en quelques milles). Au près dans des vents mous et capricieux, il peut se passer pas mal de choses ! C’est compliqué à négocier depuis deux jours parce que les fichiers météo ne sont pas très à l’aise dans cette zone… Nous avons entre 9 et 11 nœuds de vent et la dépression qui est centrée sur Itajaí est en train de bouger : c’est difficile de savoir par où il faut passer. Au moins la mer s’est bien calmée et il fait grand soleil. On devrait arriver cette nuit vers 1hTU…

Philippe Burger, co-skipper du Class40 Obportus3 :

On n’avance pas vraiment dans la bonne direction : on va plein Sud mais c’est le bord obligatoire puisqu’on attend une bascule du vent d’Ouest huit nœuds vers le Sud-Ouest vers 16h (heure française). On pourra alors faire route directe vers Itajaí. C’est le grand beau temps et c’est plutôt reposant. Le cap Frio s’est plutôt bien passé pour nous mais c’est impressionnant toutes ces plateformes de forage. On s’échange des mails avec Croix du Sud qui a eu des soucis avec son spinnaker. Il nous reste moins de 300 milles et on pense arriver pour le petit déjeuner de jeudi ! On a réglé nos petits problèmes techniques et on doit pouvoir finir sans gros pépins. En tous cas, ce fut très éprouvant et on sera content d’en finir !

Classement

Class40

1 – GDF SUEZ arrivé le 29/11/13 à 23h56mn 00s HF
2 – Tales Santander 2014 arrivé le 30/11/13 à 3h36mn 50s HF
3 – Mare arrivé le 30/11/13 à 5h40mn 30s HF

Multi 50

1 – FenêtréA Cardinal arrivé le 22/11/13 à 6h40mn 15s HF
2 – Actual arrivé le 22/11/13 à 11h47mn 30s HF
3 – Rennes Métropole / Saint-Malo agglomération arrivé le 27/11/13 à 05h43mn 06s HF

IMOCA

1 – PRB arrivé le 24/11/13 à 13h41min47s HF
2 – SAFRAN arrivé le 24/11/13 à 17h 43min 23s HF
3 – Maitre CoQ arrivé le 24/11/13 à 18h 15min 07s HF

MOD70

1 – Edmond de Rothschild arrivé le 18/11/13 à 18h03mn 54s HF
2 – Oman Air-Musandam arrivé le 18/11/13 à 23h 04mn 09s HF

Source

Soazig Guého

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre