Combat en Manche

© Transat Jacques Vabre

Lundi à 14h15, les 44 voiliers de la Transat Jacques Vabre vont s’élancer pour un parcours préliminaire devant le cap de la Hève. Si les deux MOD70 reviendront au Havre pour un stand-by de deux jours, tous les autres duos s’engageront pour 5 400 milles en direction d’Itajaí. Dans des conditions de vent musclées et sur une mer très chaotique…

Un marin ressent toujours un zeste d’appréhension quand il part pour une transatlantique. D’autant plus quand il sait que les premiers milles vont être très délicats à négocier. Le départ devant le cap de la Hève à 14h15 lundi devrait s’effectuer au près tribord amure jusqu’à la première bouée « France Info » située à trois milles. Puis la flotte devra virer de bord pour aller chercher la bouée « France 3 » mouillée à 3,5 milles dans le Nord-Est, avant un nouveau virement de bord en direction de la presqu’île du Cotentin.

Moins de vent mais de la mer

Côté météo, le vent qui va souffler très fort (plus de 40 nœuds) dans la nuit de dimanche à lundi aura perdu de son intensité lundi midi puisqu’il n’y aura plus qu’une petite vingtaine de nœuds de secteur nord-ouest. Il va falloir négocier une mauvaise mer générée par les jours précédents de vents d’Ouest et déstructurée par les courants de marée importants, en particulier au passage de la pointe du Cotentin (Barfleur et Blanchard).

Dès lundi minuit, le vent va basculer au Sud-Ouest au large des îles anglo-normandes puis se renforcer en revenant au secteur ouest à plus de 30 nœuds : il faudra donc louvoyer pour sortir de la Manche et le choix des bords va être très important pour établir la hiérarchie dans les trois classes.

Un golfe musclé

Les IMOCA pourraient mollir les écoutes dès mardi matin après avoir débordé Ouessant, suivis quelques heures plus tard par les Multi 50 tandis que les Class40 vont encore peiner contre le vent d’Ouest fort et face à une mer très hachée en arrivant sur la pointe bretonne, mardi soir… Les 400 premiers milles de ce parcours de 5 400 milles entre Le Havre et Itajaí seront peut-être les plus difficiles à négocier !

Les deux MOD70 auront droit à une pause au Havre. S’ils prendront le départ lundi 14h15 en compagnie des autres classes pour effectuer leur prologue, ils reviendront au bassin Paul Vatine dans l’après-midi après un parcours de onze milles entre le cap de la Hève, la bouée « France Info », la bouée « France 3 » et l’arrivée devant Sainte-Adresse. Notons que les écarts en temps chronométrés à leur arrivée du prologue détermineront le delta de leur départ mercredi (à 13h pour le premier)…

Comment suivre le départ de la 11eme édition de la Transat Jacques Vabre ?Au Havre :

Depuis le bassin Paul Vatine et l’espace Graillot (en face du musée Malraux) sur le bassin de la Manche, le public pourra vivre la sortie des bateaux. A partir de 9h00, les MOD70 seront les premiers à larguer les amarres, suivront les Multi50, puis les IMOCA et enfin les Class40, dont le dernier à partir sera Campagne de France (Halvard Mabire/Miranda Merron) à 10h35.

Les deux kilomètres de la grande plage du Havre offriront un point de vue imprenable sur la ligne de départ mouillée à moins de 1,5 milles.

Web

– Un départ à suivre sur le site internet officiel de la Transat Jacques Vabre (transat-jacques-vabre.com) avec la cartographie renouvelée toutes les 5 minutes pendant deux heures, puis toutes les 30 mn pendant l’intégralité de la course.

– Reprise du direct sur le site de France 3 Haute Normandie : haute-normandie.france3.fr

– Ou encore sur Dailymotion : dailymotion.com/TransatJacquesVabre

Réseaux sociaux

Le Live tweet sera activé dès la sortie des bateaux du bassin Paul Vatine sur le compte officiel de la Transat Jacques Vabre (@Transat_fr), tout comme la page Facebook de la course.

Enfin, l’application Transat Jacques Vabre est désormais disponible sur Iphone et Androïd et intègre la cartographie.

RADIO

Direct sur France Bleu Haute et Basse Normandie avec Olivier Duc de 14h à 14h30.
France INFO – de 14h à 15h, des pastilles régulières en direct sur le départ de la course.

TV

FRANCE TELEVISIONS – de 13h54 à 14h57
Emission spéciale présentée par Laurent Marvyle du magazine littoral et Eric Cintas de France Ô qui seront en direct au cap de la Hève. L’occasion de vivre en direct le départ des multicoques et des monocoques.

Diffusée sur France 3 Haute et Basse Normandie/Bretagne/Pays de Loire/Ile de France/Picardie/Poitou Charentes/Aquitaine et sur France Ô.

Ils ont dit :

François Gabart, skipper de MACIF (IMOCA) :

Aujourd’hui, ce fut la journée en plus pour se préparer. Les personnes venues voir le départ ont passé un long moment avec nous, c’était plutôt bien ! On a répondu à beaucoup de médias, on a regardé la météo, et on a commencé à mettre une stratégie en place. Pour le départ, il y aura moins de vent que si nous étions partis cet après-midi. Mais, dès demain soir, ça va forcir. On sera au près face aux vagues, ça va être sportif. Il faudra être vigilant car il y aura du trafic et des pêcheurs, et il y a moins d’eau à courir. On est prêt, on va tout faire pour être bons !

Jörg Riechers, skipper de Mare (Class40) :

Le bateau est prêt depuis plusieurs jours. Nous profitons de cette journée supplémentaire avant le départ pour bien manger, nous relaxer et profiter d’être au sec dans un hôtel avant d’attaquer la course. Nous avons hâte de nous confronter aux autres Class40. Nous avons un bateau de dernière génération, l’un des plus rapides de la flotte avec GDF-Suez et Thales. Le début de course va être sportif dans des conditions casse-bateaux.

Olivier Roussey, co-skipper d’Obportus 3 (Class40) :

Je ne suis pas trop inquiet, sauf sur le passage de Ouessant où l’on risque d’avoir une très grosse mer. Mais le bateau est prêt depuis trois jours, il est solide, il passera la mer sans problème. La Transat Jacques Vabre, c’est un projet qui dure depuis deux ans, alors nous avons vraiment hâte de partir. Aujourd’hui, on dit au revoir à nos amis et à notre famille.

Ned Collier Wakefield, co-skipper de Concise 8 (Class40) :

Nous étudions la météo et essayons de démarrer une stratégie pour demain. On ne le cache pas : notre objectif, c’est de gagner sur notre tout nouveau bateau, même si nous n’avons pas encore beaucoup navigué. Mais nous y croyons très fort ! Nous sommes très impatients de prendre le départ demain.

A écouter

François Gabart (MACIF) :

On part demain avec une nouvelle météo et une nouvelle stratégie à mettre en place.

Jörg RIECHERS (Mare) :

Nous avons le bonheur d’avoir un des bateaux les plus rapides.

Olivier Roussey & Philippe Burger (OBPORTUS 3) :

Le bateau est prêt depuis trois jours ! On a hâte de partir maintenant !

Source

Soazig Guého

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre