MOD70 : duel sur l’Atlantique

© Lloyd Images

Deux grands trimarans de 21 mètres de long vont se livrer une bataille sans merci pour arriver en tête à Itajaí au Brésil. Pour les deux équipages, Edmond de Rothschild et Oman Air – Musandam, la Transat Jacques Vabre sera des plus exigeantes. Ces machines de course conçues pour naviguer en équipages ne leur laisseront aucun répit.

Quatre marins expérimentés vont mener les deux MOD70 sur la longue route vers Itajaí : Sébastien Josse/Charles Caudrelier (Edmond de Rothschild) et Sidney Gavignet/Damian Foxall (Oman Air-Musandam). A bord de bateaux monotypes aux performances similaires, les hommes feront la différence. Un beau match (race) atlantique en perspective.

Le défi : mener un MOD70 en double

Les deux teams se sont concertés pour effectuer de légers ajustements techniques afin de mener en double ces bêtes de course conçues pour des équipages élargis : pilote automatique, taquets pour ramener les écoutes au poste de barre, système anti chavirage qui ouvre les voiles à partir d’un certain angle de gîte, ballast arrière de 350 litres, etc. Mais c’est surtout dans la manière de naviguer que les changements seront importants. Il faudra accepter de brider ces bateaux puissants, ne pas les manier avec une main de fer mais plutôt un gant de velours. Les maîtres-mots : anticipation, concentration, confiance mutuelle et prudence.

Ils ont dit :

Sidney Gavignet, skipper d’Oman Air – Musandam :

En tant que compétiteurs, nous allons pousser le bateau, mais raisonnablement : les deux chavirages survenus cette année ont servi de piqures de rappel. Nous ressentons une certaine appréhension. Mais elle est saine pour garder une vigilance permanente.

Damian Foxall, co-skipper d’Oman Air – Musandam :

Avant de démarrer une tronçonneuse, il faut bien se rappeler qu’elle coupe. Nous devrons toujours avoir une porte de sortie : réduction de voilure, changement de trajectoire… L’objectif étant que le bateau ne prenne jamais le dessus sur les hommes

Sébastien Josse, skipper d’Edmond de Rothschild :

Sur un MOD 70, tout seul, on ne sait quasiment rien faire. La moindre manœuvre nécessite quatre bras et on n’est jamais bien loin des écoutes pour réagir rapidement. Cela implique une grande solidarité dans le duo. La vie à bord est sommaire et bruyante. Le confort passe vraiment au second plan !

Charles Caudrelier, co-skipper d’Edmond de Rothschild :

Le parcours est jalonné de passages stratégiques : sortie de la Manche, passage du golfe de Gascogne, anticyclone des Açores, équateur et Pot-au-Noir. Puis nous attraperons les alizés de l’hémisphère sud avant un final complexe et incertain vers Itajaí. Des rebondissements seront possibles jusqu’au bout.

Comment suivre le départ de la Transat Jacques Vabre ?

Top départ dimanche 3 novembre à 13h02 ! Les 44 bateaux s’élanceront devant Le Havre, cap sur Itajaí au Brésil pour une course folle en double de 5 400 milles.
Le public havrais pourra suivre l’événement depuis plusieurs points de vue et sur l’écran géant de l’esplanade de la plage. Le départ de la Transat Jacques Vabre sera également largement diffusé en direct sur internet, le petit écran et à la radio. Toutes les infos pour ne rien manquer…

Au Havre :

Depuis le bassin Paul Vatine et l’espace Graillot (en face du musée Malraux) sur le bassin de la Manche, le public pourra vivre la sortie des bateaux. Dès 8h14 précisément le premier bateau à quitter le quai sera le MOD 70 Edmond de Rothschild (Sébastien Josse et Charles Caudrelier). A 9h50, le Class40 Campagne de France (Halvard Mabire et Miranda Merron) larguera les amarres en dernier.
Les deux kilomètres de la grande plage du Havre, et en particulier l’esplanade et l’écran géant, offriront une vision imprenable de la ligne de départ mouillée à moins de 1,5 milles.

Web

– Un départ à suivre sur le site internet officiel de la Transat Jacques Vabre (www.transat-jacques-vabre.com) avec la cartographie renouvelée toutes les 5 minutes pendant deux heures, puis toutes les 30 mn pendant l’intégralité de la course.
– Reprise du direct sur le site de France 3 Haute Normandie : www.haute-normandie.france3.fr
– ou encore sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/TransatJacquesVabre#video=x16m3nw

Réseaux sociaux

Le Live tweet sera activé dès la sortie des bateaux du bassin Paul Vatine sur le compte officiel de la Transat Jacques Vabre (@Transat_fr), tout comme la page Facebook de la course.
Enfin, l’application Transat Jacques Vabre est désormais disponible sur Iphone et Androïd et intègre la cartographie.

RADIO

France INFO – de 12h45 à 13h45 – avec Catherine Pottier et Fabrice Rigobert
France Bleu Haute Normandie avec Olivier Duc et Yves-René Tapon de 12h45 à 14h30.

TV

FRANCE TELEVISIONS – de 12h45 à 14h30
Emission spéciale présentée par Laurent Marvyle du magazine littoral et Eric Cintas de France Ô qui seront en direct au cap de la Hève. Grégory Thélu de France 3 Haute Normandie sera lui en direct d’Etretat. L’occasion de revenir sur les temps forts de cette 11eme édition et de vivre en direct le départ des multicoques et des monocoques.
Diffusée sur France 3 Haute et Basse Normandie/Bretagne/Pays de Loire/Ile de France/Picardie/Poitou Charentes/Aquitaine et sur France Ô.

A écouter

Sidney GAVIGNET et Damian FOXALL (Oman Air – Musandam) :

Avant de démarrer une tronçonneuse, il faut se rappeler qu’elle coupe !”

Sebastien JOSSE et Charles CAUDRELIER (Edmond de Rothschild)

“Maintenant que nous n’avons plus qu’un seul concurrent, nous allons avoir les yeux rivés sur lui”

Source

Soazig Guého

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre