Loïck et Loïck en Maitre de la Jacques Vabre

© Pierrick Contin

Il y a deux ans, les deux Loïc s’élançaient sur leur première transat en double ensemble. Ils termineront seconds, quelques heures derrière Yves Le Blévec et Sam Manuard (Actua), après une course extrêmement rude, qui avait décimé le reste de la flotte des Multi 50.

Leur bateau, le Multi 50 Maître Jacques (ex-Crêpes Whaou 2) n’était pas encore au maximum de son potentiel, le plateau sportif était moins homogène et le parcours moins contrasté que celui de cette édition 2013. En deux ans, le duo Maître Jacques a progressé sur de nombreux points : il aborde cette Transat Jacques Vabre 2013 avec encore plus d’appétit !

2011 – 2013 : en deux ans, le duo, le bateau, le parcours de la transat, le plateau sportif des Multi 50, les objectifs du team Maître Jacques et les attentes de leurs partenaires ont évolué.
Tour d’horizon des points clés de cette Transat Jacques Vabre 2013 avec Loïc Féquet et Loïc Escoffier.

Le duo
Loïc Féquet, skipper Maître Jacques : « En 2011, c’était notre première transat en double ensemble, il y avait des inconnus… que l’on a élimé pendant la transat 2011. Nous avons aussi beaucoup navigué ensemble depuis deux ans, on se connaît de mieux en mieux. »

Loïc Escoffier, co-skipper Maître Jacques : « On se connaît encore plus qu’il y a deux ans, et on ne s’est pas encore engueulé ! Là, il n’y a pas d’évolution (rires) !
Nous avons passé un cap. Nous allons tenter de reproduire les bonnes choses de 2011 et de faire mieux là où il y avait eu des erreurs. Par exemple notre début de course où nous avions un peu trop levé le pied par manque d’expérience sur ce bateau. Il faudra aussi vite rentrer dans le rythme transat : bien dormir et s’alimenter dès les premières heures de course pour être à fond dès le début, c’est primordial. »

Le bateau
Loïc Féquet : « On arrive au bout de ce que l’on peut faire pour l’optimiser. C’est un bel aboutissement. Tout ce que l’on a fait est allé dans le bon sens. Il est beaucoup plus performant qu’avant, tout en étant toujours aussi polyvalent et marin. À nous de l’exploiter à 100% ! »

Loïc Escoffier : « Pour le faire évoluer encore, il faudrait faire un bateau neuf ! C’est énorme tout ce qui a été optimisé à bord, et tout a été très bien fait. Nous restons un peu moins rapides au portant que les Multi 50 de la dernière génération, mais c’est un très bon bateau qui a fait ses preuves. »

Le plateau sportif (liste des concurrents en bas de page)
Loïc Féquet : « Il y a un grand absent, Franck-Yves Escoffier, mais on va se battre à quatre bateaux, et ça va être très intéressant ! La hiérarchie est moins établie qu’il y a deux ans. FenêtréA Cardinal est un concurrent dangereux, il est rapide… Mais ce match à quatre s’annonce très sympa ! »

Loïc Escoffier : « Quatre bateaux vont se bagarrer ! Enfin j’espère !… Erwan Le Roux et Yann Eliès ont une petite avance. Yves Le Blévec est un peu moins régulier qu’avant, et Kito de Pavant n’est pas un grand habitué des multicoques. Arkema est performant, mais ce sera sa première grande course. Bref, ça va jouer serré et nous avons une grosse envie de gagner ! »

Le parcours
Loïc Féquet : « Le parcours est motivant car il y a la grosse nouveauté de franchir l’Equateur et de négocier le Pot au Noir : ce sera une première pour nous !
Au-delà de ça, nous partons avec peu de pression, car nous avons déjà réussi à boucler la Route du Rhum en 2010, la Transat Jacques Vabre en 2011 : cela nous permet d’aborder cette course en étant un peu moins conservateurs. Nous connaissons maintenant suffisamment le bateau pour placer le curseur un peu plus haut qu’en 2011, notamment sur les premières heures de course. »

Loïc Escoffier : « Ca va être long, mais sympa ! En fonction des systèmes météo des tout premiers jours, nous tracerons une route nord ou nous plongerons carrément au sud. L’objectif sera dans les deux cas d’être bien positionné pour aller chercher les alizés et aborder le Pot au Noir au bon endroit, avec le bon angle par rapport à notre route. C’est en tous cas beaucoup plus intéressant que de traverser la Mer des Caraïbes car là, au moins, il y aura du jeu jusqu’au bout ! »

Objectif sportif
Loïc Féquet : « Faire aussi bien, si ce n’est mieux qu’en 2011 (le duo Maître Jacques avait terminé 2e, ndlr) ! En tous cas, nous visons le podium. »

Loïc Escoffier : « Faire mieux qu’en 2011 ! Ce ne sera pas facile, mais il faut viser haut. Et puis, surtout, il faut être content de notre course, mieux naviguer qu’en 2011 : nous sommes mieux préparés, le bateau est plus performant, à part une casse matérielle, qui peut bien sûr arriver, nous devrions marquer une évolution. »

Votre partenaire Maître Jacques, société du groupe Agrial
Loïc Féquet : « Avec l’intégration de Maître Jacques dans le groupe Agrial, il y aura encore plus de monde derrière nous à nous soutenir ! Et chez Maître Jacques, tout le monde commence à bien connaître la course au large, les attentes évoluent. »

Loïc Escoffier : « Ils sont très humains, à l’écoute, sincères et, surtout, ce sont des gens de parole. C’est vraiment un plaisir de porter les couleurs de Maître Jacques. »

Le duo Maître Jacques sera au Havre dès le 25 octobre.

Transat Jacques Vabre 2013, 20 ans, 11e édition : un parcours inédit

  • 5 400 milles (environ 10 000 km) sans marque de parcours à contourner sur l’océan Atlantique pour les quatre classes qui formeront une flotte de plus de quarante voiliers.
  • La 11e transat en double réunira : des MOD 70 (trimarans de 21,2 m), des IMOCA (monocoques de 18,28 m), des Multi 50 (trimarans de 15,24 m) et des Class40 (monocoques de 12,19 m).

Les dates à retenir

  • 25 octobre : les concurrents sont tous à quai, au Havre
  • 26 octobre : présentation officielle des équipages
  • 3 novembre : départ des monocoques
  • 5 novembre : départ des Multi 50.
  • 3e semaine de novembre : estimation d’arrivée des premiers concurrents à Itajaí au Brésil???
  • 7 décembre : remise des prix à Itajaí

Les Multi 50 inscrits à la Transat Jacques Vabre 2013

  • Actual – Yves le Blévec, Kito de Pavant
  • Arkema-Région Aquitaine – Lalou Roucayrol, Mayeul Riffet
  • FenêtréA Cardinal – Erwan Le Roux, Yann Elies
  • Maître Jacques – Loïc Féquet, Loic Escoffier
  • Rennes Métropole/St Malo Agglomération – Gilles Lamiré, Nils Boyer
  • Vers un monde sans SIDA – Erik Nigon, Samy Villeneuve

Source

Isabelle Delaune

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre