Des Pieds et des Mains baptisé sous un tonnerre de barrissements

  • © Bruno Bouvry
  • © Bruno Bouvry
  • © Bruno Bouvry

Malgré la pluie, le public est venu nombreux aujourd’hui à Nantes pour assister au baptême d’ERDF – Des Pieds et des Mains, le nouveau 40 pieds de Damien Seguin. Sur l’esplanade du Carrousel, c’est le majestueux Grand Eléphant des Machines de l’Ile – avec ses 12 mètres de haut – qui a aspergé le voilier de sa trompe. Philippe Croizon, le parrain du bateau, est connu pour avoir relié les cinq continents à la nage sans bras ni jambes. Il s’est dit « épaté » par le public réuni. « Ca veut dire que les lignes bougent et Damien participe à ça » a-t-il salué, visiblement ému.

Ce baptême, organisé avec le concours du Conseil Général de Loire Atlantique, vient clore deux jours de festivités organisées à Nantes. Hier, c’est une centaine de collégiens et de jeunes scolarisés en IME qui sont venus rencontrer le skipper et mieux comprendre son engagement autant sportif que social et environnemental. Dès lundi, le bateau sera remis à l’eau pour poursuivre son programme d’entraînement. Damien Seguin prendra le 3 novembre prochain le départ de la Transat Jacques Vabre au départ du Havre et à destination du Brésil. Il sera secondé par Yoann Richomme, co-skipper.

Interview de Damien Seguin :

Je connaissais Philippe parce qu’il a fait des choses extraordinaires. C’est quelque chose qui m’a interpellé car il y a mis tout son cœur et tout son engagement. C’est quelque chose d’extraordinaire qu’il a réalisé. Il avait un objectif et il l’a suivi jusqu’au bout. Après, on s’est rencontré à la suite des Jeux de Londres. On a sympathisé et échangé et on s’est rendu compte qu’on avait beaucoup de points communs. On aime bien plaisanter, sur nous même et sur notre handicap. On a la même vision de ce qu’on a envie de faire, du challenge, du rêve. Là-dessus, on s’est retrouvé et quand il a fallu penser à un parrain, j’ai tout de suite pensé à Philippe et je suis super content qu’il aie répondu positivement.

Interview de Philippe Croizon :

Moi ce qui m’épate aujourd’hui, c’est le monde. Tu aurais fait ça il y a trois ou quatre ans, avant les Jeux Paralympiques, de Londres, il y aurait eu un peu de monde sur la place. Mais là, il y a un monde de fou ! ça veut dire que les lignes bougent et ce que fais Damien, ça participe à changer les lignes et ça c’est beaucoup du bonheur.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 28 septembre 2013

Matossé sous: 2.4MR, Class40, Course au Large, Route du Rhum, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 1430

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Route du Rhum