Et un, et deux, et trois zéro !

© Meredith Block

Champion de France de Match Racing, Tour de France à la Voile et maintenant, Petite Coupe de l’America ! Autant dire que l’année 2013 aura été complète pour le skipper Groupama qui depuis seize ans truste les victoires comme d’autres des désirs. Pour ce championnat du Monde de Class C disputé à Falmouth (GB), le skipper Groupama et son équipier, Louis Viat, n’auront donc pas fait de détails en remportant 7 des 9 manches en flotte et les 2 seuls matchs en duel disputés pour cause de vent trop fort.

Depuis deux jours déjà, Groupama sailing team se doutait qu’il serait difficile de courir plus que les deux manches remportées en duel face aux suisses d’Hydros. En effet, sur la pointe sud de l’Angleterre, en Cornwall, la météo est encore plus capricieuse qu’elle ne l’est en Bretagne. Et ce n’est pas peu dire…

Ce samedi matin, pour le dernier jour de la Petite Coupe, le comité de course était impatient de lancer un départ. Côté suisse, mené deux manches à rien, l’envie de régater était plus forte que le bon sens marin qui prévalait chez Groupama sailing team. En cause, le plan d’eau balayé par une bonne vingtaine de noeuds de vent, forcissant dans les claques.

Tandis que Groupama C restait à terre, refusant de naviguer à la « roulette russe », Hydros partait naviguer et..chavirait une première fois sans trop d’encombres.

  • © Meredith Block
  • © Meredith Block
  • © Meredith Block
  • © Meredith Block
  • © Meredith Block

Toujours à terre et fort de ses deux premières victoires, Franck Cammas décidait de laisser les suisses prendre seuls le départ de la première manche du jour. Une décision difficile à prendre mais qui allait s’avérer très juste puisque Besson et Lagarrigue chaviraient, endommageant sévèrement leur aile.

C’est donc finalement par forfait que Groupama C se voyait sacré champion du Monde 2013 après avoir outrageusement dominé toutes les régates courues.

Cette nouvelle victoire de Groupama sailing team couronne une saison quasi parfaite de son skipper fétiche. Compétiteur acharné, régatier rigoureux et skipper ambitieux, Franck Cammas vise désormais la 35ème Coupe de l’America organisée par Larry Ellison.

En remportant cette épreuve internationale qui permet à chaque équipe de faire valoir son potentiel architectural et de recherche, le skipper tricolore s’affirme à la tête d’un team que ses concurrents comme ses compatriotes attendent avec impatience dans la grande Coupe…

Franck Cammas : 

Cette victoire dans la petite Coupe, c’est celle de toute une équipe qui travaille ensemble depuis quinze ans pour les plus anciens. C’est aussi celle de Groupama qui nous supporte activement. A nous d’aller plus loin, plus haut, ensemble, d’être prêts à aller défier les américains sur la grande Coupe. En gagnant ici, nous avons prouvé que notre design team et notre bureau d’études étaient à la hauteur de l’enjeu. Merci à eux.

Louis Viat (équipier) : 

En arrivant à Falmouth, nous étions plein d’incertitudes car nous ne nous étions jamais comparé. Rapidement, nous avons constaté notre supériorité en cap et en vitesse. Dans ces conditions, c’est plus facile de gagner les régates. Et en plus, Franck a été impérial. Comme d’habitude.

Martin Fisher (membre du Design Team) : 

Groupama C était nettement supérieur à ses concurrents. Statistiquement, il y avait la même différence qu’entre un Hobby Cat 16 et un Formule 18 soit près de 20% en plus. Comme dans tous ses projets, Franck à cette capacité à aller plus loin, à tirer le meilleur de son équipe. Il est incroyable !

Attendu dès le début de semaine dans sa base lorientaise, le skipper de Groupama sailing team enchainera cinq jours plus tard sur la Semaine Olympique Française de La Rochelle à bord du Nacra 17 avec Sophie de Turckheim.

Quant on vous dit qu’il n’arrête jamais…

Source

Welcome OnBoard

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Little America's Cup