Déception pour les jeunes de NextWorld Energy

© Gilles Martin-Raget / ACEA

La Red Bull Youth Americ’as Cup s’est achevée un peu prématurément ce mercredi à San Francisco : la huitième et dernière course, qui devait compter double – et être donc capitale dans le dénouement – a été annulée parce que le vent est monté au-delà des 18,6 noeuds réglementaires. Au final, seules sept courses sont donc comptabilisées pour cette America’s Cup des 19-24 ans. Coup de chapeau aux deux bateaux néo-zélandais qui glanent les deux premières places, ainsi qu’aux Portugais qui accèdent au podium alors que personne ne les attendait à ce niveau. Les jeunes Français de Next World Energy, eux, peuvent être déçus : leur 8e place au général n’est pas représentative de leur niveau. Aujourd’hui encore, ils ont fait les trois quarts de l’unique course dans le trio de tête avant de termi! ner sixièmes.

Fleet Race 7 : Next World Energy (6e) méritait mieux !

Une douzaine de noeuds de sud-ouest, un grand soleil sur le Golden Gate et un courant modéré : les conditions sont idéales à San Francisco pour l’avant-dernière course en flotte de cette Red Bull Youth America’s Cup. Le départ au travers est spectaculaire, comme de coutume, mais trois bateaux sont trop haut : ils volent le départ et les jeunes Français de Next World Energy, bien dégagés en milieu de ligne, en profitent parfaitement : ils partent bien lancés et se retrouvent rapidement troisièmes, puis deuxièmes derrière les Suisses dès la porte numéro deux. Sur le troisième bord, Next World Energy se bat avec l’AC45 Portugais pour la deuxième place. Les jeunes Français vont chercher un peu plus d’air – et surtout un peu moins de courant – très à terre, au ras des docks de San Francisco. C’est très serré entre les six! bateaux de tête qui s’échangent les positions en très peu de temps sur le bord de près. Les choix de côté sur les portes sont très importants. Il y a un magnifique engagement sur la porte 3 entre Portugais, Français et Australiens, trente secondes après les Suisses. C’est chaud à l’envoi du code zéro , mais Next World Energy est toujours aux avant-postes. A 20 noeuds de vitesse au portant, les hommes d’Arthur Ponroy et Antoine Lauriot-Prévost prouvent une nouvelle fois qu’ils savent faire marcher vite l’AC45 tricolore. A la 4e porte, Next World Energy, alors 3e derrière Suisses et Portugais, tente la boue opposée à ses deux concurrents des avant-postes. Hélas, ce coup de poker ne s’avère pas payant et Next World Energy perd du terrain sur le cinquième bord. Porte 5 les Suisses maitrisent toujours leur sujet devant Portugais et Australiens. Next World Energy vir! e en sixième position. A grande vitesse sur l’ultime bord, les Suisses ne font plus d’erreur. Ils l’emportent après avoir mené la régate de bout en bout, en 26 minutes et 35 secondes. Les Portugais sont deuxièmes à 20 secondes, les Australiens 3e. Next World Energy prend la sixième place à 56 secondes du vainqueur. Dommage, leur début de course méritait beaucoup mieux !

La Fleet Race 8 n’a donc pas eu lieu : le vent est rapidement monté au-delà de 19 noeuds dès la fin de la course n°7 et n’est jamais retombé. Le Comité de course a donc décidé d’annuler la course n°8. Place désormais à l’America’s Cup en AC72, entre le Defender américain Oracle et son challenger Emirates Team New Zealand. Rendez-vous ce samedi soir dès 22H00. Ce sera en direct sur Canal+ Sport.

Antoine Mermod, team manager de Next World Energy :

“C’est vraiment dommage que la dernière manche ait été annulée, parce qu’on était encore une fois dans une bonne dynamique. Le bateau kiwi était au-dessus de tout le monde et mérite largement, largement sa victoire. Mais derrière lui, c’était une énorme bagarre pour les places de 2e à 10e. Nous n’avons pas démérité, on peut être fiers de ce qu’on a fait je pense… On a bien navigué, fait plein de belles choses. Il a manqué parfois de la réussite et de la lucidité – c’est vrai – mais à l’inverse, on s’est bien sortis parfois de situations compliquées. Nous sommes forcément frustrés du résultat, mais nous avons vécu une super expérience. On a bien bossé en prenant plein de plaisir, autant no! us les coaches que les jeunes ! Vivement qu’on puisse repartir en AC45 ! “.

Arthur Ponroy, skipper de Next World Energy :

“On prend un super départ, on fait plus de la moitié de la course dans les trois premiers et au final on se fait avoir un peu bêtement en choisissant la mauvaise bouée. On perd comme ça trois petits points qui nous flinguent le classement général. C’est un peu dommage… A chaud, comme ça juste après la régate, c’est dur à encaisser côté résultat comptable, car nous étions capables de faire beaucoup mieux. En revanche naviguer ici, entourés d’une équipe comme celle d’Energy Team et avec le soutien des gens de Next World Energy, c’est évidemment génial…”

Classement finale de la Red Bull Youth America’s Cup :

(Après 7 courses, la 8e et dernière étant annulée)

  1. NZL Sailing Team with Emirates Team New Zealand (NZL) 57 points
  2. Full Metal Jacket Racing (NZL) 45 points
  3. ROFF/Cascais Sailing Team (POR) 44 points
  4. Team TILT (SUI) 43 points
  5. American Youth Sailing Force (USA) 42points
  6. Swedish Youth Challenge (SWE) 39 points
  7. Objective Australia (AUS) 38 points
  8. Next World Energy (FRA) 37 points
  9. All In Racing (GER) 30 points
  10. USA45 Racing (USA) 15 points

Source

Energy Team

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent