Du vent, du soleil et des courses !

Seconde journée à Martigues pour le Championnat de France Espoirs Solitaire, Equipage et Flotte Collective. Malgré un vent capricieux en direction, les deux comités de course Solitaire ont réussi à lancer trois courses pour chacune des séries ce qui porte déjà le total à 6 courses. De son côté le Comité de Course des 420 a, quant à lui, été obligé d’annuler la 6ème manche pour cause de vent variant. Sur le rond Alpha, la flotte collective a encore réussi la performance de lancer quatre courses le matin et trois l’après-midi soit 7 courses dans la journée.

L’étang de Berre est vraiment un stade nautique magnifique idéal pour la pratique de la voile. Les compétiteurs présents cette semaine pourront en attester. Avec 6 courses en solitaire, 5 en double et 7 pour la flotte collective, en deux jours, les jeunes peuvent être satisfaits d’avoir fait le déplacement. Ils peuvent surtout remercier les Comités de Course.

Car en effet s’il y a un point à retenir après deux jours, c’est le bon travail de l’équipe d’arbitrage dans sa globalité. « Les comités de course s’adaptent parfaitement aux conditions qui ne sont pas toujours très faciles. Le vent est assez variant. Il débute Nord Nord Ouest puis varie toute la journée pour finir Ouest. Cela nécessite une adaptation des parcours qui se fait de manière très coordonnée. Il y a donc peu de temps d’attente entre les courses. Simplement un temps de récupération normal entre deux départs. » Nous précise Jean Pierre CHURET, Vice-président de la FFVoile. Des variations en direction mais également en force qui demandent aux équipages de s’adapter constamment.

Sportivement, en Laser 4.7 N1, un petit trio se détache. Deux points séparent le premier de la troisième. En Laser 4.7 N2 Arthur BARRUE (COYCH) confirme avec trois premières places aujourd’hui.

En Laser Radial, Marie BARRUE (COYCH, voir Interview sur le site de l’épreuve) conserve la tête du classement mais Adèle L’HOSTIS (USAM VOILE) n’est pas décidée à la laisser seule devant, deux points séparent les filles ce soir. Chez les garçons la belle opération a été réalisé par le Lemanais Hugo FEDRIGUCCI qui prend la tête du classement un point devant Amaury BERGER (AV CARRY LE ROUET) qui grâce à sa régularité arrive aux avant-postes.

Chez les Standard, ils étaient trois à égalité ce matin, ils ont réussi à se partager mais les écarts entre les trois coureurs, dont deux de la SR ROCHELAISE, sont vraiment minimes. Ce sont d’ailleurs les Rochelais qui occupent les deux premières places suivi par un Nantais. A noter que le quatrième est également du SNO Nantes, mais plus loin en points (+12 sur le 3ème).

Les 420 auront eu aujourd’hui une journée un peu plus longue que les solitaires. Malheureusement cette prolongation ne leur aura pas permis de faire une sixième manche qui a été annulée en cours. En effet le vent ayant basculé de 50° la course n’était plus viable. Chez les garçons, l’écart est faible entre les trois premiers (6 points entre le premier et le troisième). Chez les filles Marie SOLLER (YC MAUGUIO CARNON) et Laura PEBRIER (CNV AIX LES BAINS) continuent leur course en tête mais leurs dauphines ne sont pas loin (+ 3 points).

En flotte collective Longtze, les deux groupes n’auront pas eu les mêmes conditions. Le vent était plus soutenu pour le groupe du matin où Arthur HERREMAN (SNPH – voir Interview sur le site de l’épreuve) a bien navigué avec deux victoires et une place de deuxième et une place de troisième. Pour le groupe de l’après-midi, les conditions plus faibles et plus variables ont demandées aux équipages plus de concentration et de précision dans les réglages. Demain, le groupe de cet après-midi débutera pour sa 8ème course. Ensuite la flotte passera en phase finale avec un rond Or composé des 12 premiers du classement et un rond Argent avec les 12 suivants.

Ils auront a priori un vent plus soutenu et il devrait y avoir encore…. du soleil et des courses !

Ils ont dit :

Jean Pierre CHURET, Vice Président de la FFVoile

« Les comités de course s’adaptent parfaitement aux conditions qui ne sont pas toujours très faciles. Le vent est assez variant. Il débute Nord Nord Ouest puis varie toute la journée pour finir Ouest. Cela nécessite une adaptation des parcours qui se fait de manière très coordonnée. Il y a donc peu de temps d’attente entre les courses. Simplement un temps de récupération normal entre deux départs. »

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Laser

Les vidéos associées : Longtze