Les Russes célèbrent Douarnenez

© François Van Malleghem

La Gazprom International Dragon Gold Cup, qui se tiendra à Douarnenez du 16 au 24 août, est soutenue par Gazprom International. En 2006, pour la Gold Cup qui s’était aussi déroulée à Douarnenez, le groupe russe Pétronord avait également apporté son concours. L’engouement des Dragonistes russes pour la baie finistérienne ne date pas d’hier, voilà plus de 10 ans qu’ils viennent y régater.

Une flotte internationale
Sur le port de Tréboul, les 80 bénévoles de la SRD se préparent pour recevoir 80 Dragon dans quelques jours. Près de 20 nationalités seront représentées. L’événement est naturellement de taille, tant sur le plan sportif que sur le plan économique, l’impact touristique de la présence de cette flotte à Douarnenez étant en effet incontestable.
Les Russes viennent en force avec 13 bateaux déjà inscrits et parmi eux on compte plusieurs favoris comme Dmitry Samokhin ou Vassily Senatorov. Mais les fidèles Dragonistes russes auront de sérieux adversaires. Ils viennent d’Ukraine (Markus Wieser et Eugeniy Braslavets), d’Angleterre (Gavia Wilkinson-Cox et Laurie Smith), du Portugal (José Matoso), d’Allemagne (Thomas Müller), du Danemark (Lars Hendriksen et Jorgen Schönher) et de France (Rémy Arnaud et Luc Pillot), pour ne citer que les meilleurs au classement de l’IDA (International Dragon Association) et dont certains comptent déjà plusieurs victoires de Gold Cup. Des équipages de Hong Kong, d’Italie, de Suède, de Hongrie, de Belgique, de Norvège, des Emirats Arabes Unis, de Finlande et des Pays Bas viendront grossir les rangs et enrichir cette flotte polyglotte et prestigieuse.

Plus de 10 ans déjà…
C’est le Danois, Poul-Richard Hoj-Jensen, double médaillé d’Or Olympique, qui a relancé la construction des Dragon au sein de la société Petticrows, créée en 1986 sur les bords de l’Essex. Figure historique de la série, Poul a largement contribué au développement de la flotte internationale des Dragon en convaincant ses anciens adversaires de l’Olympisme de le rejoindre. Amoureux du stade nautique de Douarnenez, ambassadeur du Grand Prix Guyader et séduit par la convivialité des organisateurs, c’est également lui, qui, au début des années 2000, fut à l’origine de la venue des Russes aux Grands Prix.
Depuis, la fidélité des Russes n’a pas faibli et au fil des années, leur attachement à Douarnenez s’est illustré comme en témoigne le soutien de Gazprom International pour l’organisation de la Gold Cup. «Je pense que l’organisation des courses et toute l’atmosphère qui règne à Douarnenez en fait l’une des meilleures zones de course en Europe. Chacun de nous y viendra avec beaucoup de motivation et de plaisir. Avec le soutien de Gazprom, je crois que ce sera l’une des meilleures Gold Cup. Au plaisir de vous revoir ainsi que tous les amis de Douarnenez ! » confie Vassily Senatorov, vice-chairman de l’IDA. Certains, comme Dmitry Samokhin, ont même concrétisé leur lien à Douarnenez en réalisant son voyage de noces dans la cité des Penn Sardin…

Source

Véronique Guillou Le Bivic

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 août 2013

Matossé sous: Dragon, Monotypie

Vues: 1347

Tags: , , ,