Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly bel et beaux vainqueurs

© Gildas Hémon - Kérys

Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly (Watever-Nautipark) ont franchi la ligne d’arrivée du Mini Fastnet en incontestables vainqueurs à 5h 47′ 49”, ce vendredi. Belle trajectoire, bonne vitesse : en tête depuis mardi matin, après le passage de la flotte à Wolf Rock, ils n’ont ensuite jamais laissé la moindre chance à leurs concurrents, relégués à près de deux heures dans leur sillage…

Déjà victorieux de l’Open 1/2 Clé en avril dernier, Gwénolé et Grégoire récidivent avec bonheur ce matin sur le Mini Fastnet. Ces deux copains de longue date ont l’habitude de naviguer ensemble, ils se complètent et s’entendent à merveille. Alors, quand en plus ils sont fins stratèges et bons techniciens…

Génial !

Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly (Watever-Nautipark) : « Finir par une journée et demie de portant c’est génial ! On a eu jusqu’à 20 nœuds sur la descente avec même des petites claques en baie de Douarnenez. »

Un peu à l’impro…

Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly (Watever-Nautipark) : « Le plus dur, c’est le manque d’informations météo. Au début, on avait notre routage, préparé à terre avec notre entraîneur Tanguy Leglatin, mais ensuite, c’était un peu à l’impro… Nous avons toujours cherché à rester près de la route. Pour la redescende, on a appelé les coastgards pour avoir des éléments météo récents, mais on n’a pas tout bien compris, alors on a fait ce qui nous semblait le mieux. Sur la fin on a bien joué avec les courants… »

Bonne vitesse

Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly (Watever-Nautipark) : « Le bateau est assez rapide dans le petit temps, ça nous a aidés dans la première transmanche, on a pu bien se placer et rester dans l’ouest du plan d’eau. Et on a une bonne vitesse au portant aussi. Mais on ne s’attendait pas à avoir autant d’avance ! On n’était d’ailleurs même pas sûrs d’être en tête ! C’est vraiment une très belle surprise, surtout avec autant d’avance. »

Ça rappelle la Transat !

Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly (Watever-Nautipark) : « C’est une super course, ça fait vraiment du bien de faire une épreuve longue. En général, on est sur des petits parcours, super intenses, il faut s’arracher, on est la tête dans le guidon tout le temps. Là, on a vraiment pu profiter du large, prendre un rythme. Tu ne vois plus tes concurrents… Ça rappelle vraiment la transat. »

Leur temps de course est de 3j 21h 47′ 49” à une moyenne de 6,60 nœuds, une jolie performance avec le peu de vent de cette édition 2013 pendant plus de deux jours « on est resté empétolés pendant 4h mardi ! », se souviennent les deux complices.

Favoris très confirmé

Auteur d’un sacré palmarès depuis qu’il a mis son talent à la barre d’un Mini en 2010 (vainqueur de la Mini Transat 2011 en série, vainqueur de l’Open ½ clé, de la Pornichet Select et du Mini Fastnet en prototype cette année, pour ne parler que des victoires…), Gwénolé sera plus que jamais favoris pour la Transgascogne qui se jouera le mois prochain entre la Vendée et l’Espagne et, bien sûr, pour la Mini Transat à venir…

Les 5 premiers en prototype

  1. Gahinet/Mouly (Watever-Nautipark) à 5h 47′ 49”
  2. Segre/Raison (Roll my chicken) à 1h 36′ du premier
  3. Riechers/Brasseur (Mare) à 1h 39 du premier
  4. Bertrand/Pulvé (Chasseur de prime) à 1h 42 du premier
  5. Delesne/Canevet (Teamwork) à 1h 43′ du premier

Source

Catherine Ecarlat

Liens

Informations diverses

Au vent