Une entrée en matière musclée

© Paul Todd / Volvo Ocean Race

Si la pluie tombe drue en cette veille du départ de la Volvo Ocean Race, il n’en sera pas de même samedi à 14h00 pour le coup de canon libérateur devant Alicante, direction Cape Town (Afrique du Sud) soit 6 500 milles. Les conditions météorologiques devraient donc être toniques avec un flux de secteur Ouest-Nord Ouest entre quinze et vingt noeuds pour effectuer le parcours préliminaire d’environ sept milles.
« Il y aura toutes les allures puisque nous partirons travers au vent, puis il y aura du louvoyage, et enfin du portant avec des empannages. Un peu de manoeuvres donc pour s’échauffer ! Et du spectacle comme il n’y en a pas eu encore puisque les régates préliminaires ont été plutôt courues par petit temps… » indique Jean-Luc Nélias, le navigateur de Groupama 4.

Après ce rapide parcours côtier, les six équipages descendront plein Sud vers le cap de Palos travers à un vent d’Ouest-Nord Ouest d’une bonne vingtaine de noeuds. Puis ils loferont d’une trentaine de degrés pour aller chercher le cap de Gata où le vent se renforcera en tournant au Nord-Ouest.

Gibraltar, point névralgique

«Il y aura jusqu’à 25 noeuds de vent dans cette descente vers le cap de Gata, et le bateau ira aussi à 25 noeuds de vitesse… La première partie s’annonce très rapide, mais ensuite il y a du louvoyage à effectuer dans une brise qui monte progressivement jusqu’à plus de 35 noeuds ! Il faudra faire de l’Ouest face à un vent d’Ouest : de la forte brise, des bords à tirer et une mer difficile puisqu’il y aura jusqu’à 3-4 mètres de creux, avec des vagues courtes.»

Ce temps méditerranéen n’est pas une allure habituelle pour les VOR-70 plutôt conçus pour aligner les milles au débridé. Avec 40 noeuds de vent, les bateaux naviguent sous foc de brise et deux ris dans la grand-voile et le passage entre le cap de Gata et la mer d’Alboran imposera donc encore des changements de voile d’avant !

« Ces conditions difficiles ne devraient toutefois pas durer trop longtemps : nous serons au cap de Gata samedi soir et dans le détroit de Gibraltar en début d’après-midi dimanche. Mais toute la nuit de samedi à dimanche va être très dure. Après, le vent faiblira assez rapidement, voire devenir trop calme ! >»

A l’entrée de l’Atlantique, deux schémas sont possibles : soit les bateaux arrivent à se glisser le long des côtes marocaines dans un petit flux de secteur Nord, soit les calmes imposent de prendre de l’Ouest vers Madère pour traverser un thalweg qui va tuer les alizés et tenter d’accrocher un régime de Nord-Ouest au grand large… Les modèles météorologiques sont aujourd’hui trop imprécis pour établir un plan stratégique définitif.

« De toutes façons, ce sera du petit temps après Gibraltar et on part plutôt pour une étape de plus de vingt jours que de moins de vingt jours ! Parce que les alizés ne s’annoncent pas très forts même aux Canaries. L’impératif pour ces deux premiers jours de course est de ménager le bateau dans la mer d’Alboran, mais en restant aux avant-postes parce qu’il y a peut-être moyen de s’enfuir par devant après Gibraltar… Il y a donc pas mal d’ouvertures pour cette toute première partie de course. » conclut le navigateur.

Paré à envoyer !

L’équipage de Groupama 4 a pu profiter des derniers jours à terre pour se reposer et se concentrer sur cette réelle entame de la Volvo Ocean Race, une première étape au grand large où les marins vont découvrir le véritable potentiel de chaque team !

D’ici demain, chacun se retrouve en famille pour profiter de ces dernières heures à terre car, comme le dit Franck : « Il y a toujours un peu de pression avant un départ comme celui-là : Même si c’est différent parce que j’ai plus de choses à apprendre et moins de maîtrise globale du sujet, de l’environnement de ce type de course. Un peu comme ma première Route du Rhum en 1998. Mais c’est en équipage et tout le monde est prêt. C’est toujours un grand saut dans l’inconnu, surtout que nous allons partir avec du vent. Évidemment, j’ai un peu le trac et ce que je crains le plus, c’est la casse ! On ne rentre pas en douceur dans la course… »

 

Welcome OnBoard

www.cammas-groupama.com

Source

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 5 novembre 2011

Matossé sous: 2011-12, Volvo Ocean Race

Vues: 1248

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12