Top départ de Kito de Pavant

© Vincent Curutchet / Dark Frame / DPPI

Le skipper Kito de Pavant s’est élancé ce vendredi 31 mai à 13h32’45” (heure française) à l’assaut du record de la traversée de la Méditerranée à la voile en solitaire entre Marseille et Carthage (Tunisie). A bord de son monocoque 60′ Groupe Bel (18,28m), le marin a franchi la ligne de départ située entre le phare de Pomègues, sur l’archipel du Frioul, et celui du bassin du Roucas Blanc, au pied de la Corniche. Sous grand-voile à 2 ris et ORC (petite voile de tempête), le bateau a quitté rapidement la rade de Marseille avec un vent de Nord Ouest de 35 noeuds et sur une mer déjà bien formée. Kito de Pavant est attendu demain en baie de Tunis, espérant battre ainsi son propre record de la traversée en solitaire en monocoque qu’il a établi avec Groupe Bel en juin 2009 en 1 journée et 21 heures.

Sur une route directe et une petite distance, ce record de la Méditerranée pourrait paraître simple mais les skippers prennent cette traversée très au sérieux. D’une part la Méditerranée balayée par le Mistral est un terrain mal pavé avec une mer courte et violente, rendant les conditions de navigation particulièrement éprouvantes. D’autre part, il faut se méfier des fréquents orages sous la Sardaigne et du vent faible à l’approche de la Tunisie.

Kito connaît toutes ces difficultés et bénéficie d’une météo, a priori, favorable pour cette tentative. Grâce à un vent orienté Ouest-Nord Ouest puis Ouest, il peut envisager une traversée sur un seul bord travers au vent, c’est à dire sans empannage, une manœuvre toujours périlleuse en solitaire. La brise devrait aussi souffler fort (30/35 nœuds) sur l’ensemble des 458 milles de parcours (850 km) ce qui laisse espérer de belles vitesses moyennes jusqu’à Carthage.

Le tableau de marche théorique donné par l’ordinateur de bord annonce un peu plus d’une journée de mer. Un temps optimiste sur lequel Kito aimerait compter pour battre son propre record de 45 heures et même rivaliser avec la performance absolue en monocoque de Giovanni Agnelli et ses 20 hommes d’équipage qui est de 29 heures.

D’ici là, une exigeante épreuve de pilotage et de résistance physique attend le marin qui va vivre sur le pont de son bateau, les écoutes en mains et ne devrait pas beaucoup fermer l’œil. Kito a néanmoins prévu de prendre un repas chaud ce soir pour l’aider à tenir le coup. Sinon, il s’alimentera à la volée entre deux accélérations et deux coups d’œil sur le speedomètre.

Kito de Pavant joint à bord de Groupe Bel avant son départ de Marseille :

“Les conditions sont plutôt optimistes avec du vent soutenu d’Ouest-Nord Ouest qui devrait basculer à l’Ouest dans le Sud de la Sardaigne cette nuit avec des grains orageux. Cela promet quelques bons paquets de mer, une bonne dose d’adrénaline et des vitesses confortables qui pourraient me permettre de battre mon record de 2009. Je vais avoir du vent fort avec des rafales pouvant atteindre jusqu’à 50 nœuds sur une mer courte où le bateau bute de vague en vague et où la vitesse est difficile à stabiliser. Je m’attends à une journée de mer difficile. A priori, je n’aurais pas à effectuer d’empannage et tout faire sur un bord, ce qui est rare sur ce parcours. Je laisserai le pilote automatique barrer pour me concentrer sur la vitesse et les réglages car il faudra trouver les meilleures combinaisons de voiles en permanence pour aller le plus vite possible. Je ne pourrais m’octroyer que quelques tranches de 5 à 10 minutes de sommeil sur le pont et essayer de manger suffisamment même si ce ne sera pas simple. Je vous raconterai tout ça à l’arrivée !”

Parcours officiel du record de la Méditerranée Marseille-Carthage : 458 milles (850 km) :

Départ entre le phare de Pomègues (Frioul) et celui du bassin du Roucas Blanc dans Marseille.
Arrivée devant le phare de Sidi Bou Saïd à Carthage à l’entrée de la baie de Tunis.

Records homologués par le World Sailing Speed Record Council (WSSRC) :

Monocoque solitaire

Juin 2009, Groupe Bel (60′, 18,28m), Kito de Pavant, 1j 21h 20m 29s, vitesse 10,10nds (30 km/h)

Monocoque équipage

Septembre 1998, Stealth (90′, 27m), Giovanni Agnelli, 1j 5h 2m 6s, vitesse 15,77nds (47 km/h)

Multicoque solitaire

Septembre 2012, Sodebo (102′, 31m), Thomas Coville, 1j 1h 36mn 36s, vitesse 17,62nds (53 km/h)

Multicoque équipage

Mai 2010, Banque Populaire V (131′, 40m), Pascal Bidégorry, 14h 20m 32s, vitesse 32nds (60 km/h)

Source

Julia Huvé

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 31 mai 2013

Matossé sous: Course au Large, IMOCA, Records, Traversée de la Méditerranée

Vues: 1270

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Records