Spindrift : En route pour Valence, Espagne

© Chris Schmid / Spindrift racing

C’est en fin d’après-midi, Mercredi 29 mai que le MOD70 Spindrift de Yann Guichard quittera la Trinité-sur-mer pour rallier la ville de Valence sur la façade méditerranéenne de la péninsule ibérique, site de départ d’un tour de l’Europe appelé cette année « Route des Princes » : près de 1 400 milles nautiques d’un convoyage jamais innocent à bord d’un trimaran léger et surtoilé. Guichard entend mettre chaque mille à profit pour parfaire la cohésion d’un équipage légèrement remanié par rapport à celui vainqueur l’an passé du premier championnat dédié aux MOD70. Aux habitués Jacques Guichard, Pascal Bidégorry et Erwan Tabarly s’ajoutent en effet deux spécialistes du multicoque, Christophe Espagnon et Xavier Revil. Les deux hommes cumulent une expérience considérable sur machines “à deux ou trois pattes” et c’est fort logiquement que le choix du co-skipper pour la transat Jacques Vabre le Havre – Itajai (départ le 3 novembre) s’est porté sur l’un d’eux, Xavier Revil. La Route des Princes débutera le 5 juin prochain avec son corollaire de régates « inshore », avant le premier parcours de ralliement en direction de Lisbonne. La victoire l’an passé dans une course au profil similaire avait, pour une poignée de secondes, échappé aux hommes de Spindrift racing. Guichard et son équipage entendent hausser davantage encore leur “niveau de jeu”, n’ambitionnant rien d’autre qu’une victoire en baie de Morlaix le 30 juin prochain, au terme des 4 étapes.

Le convoyage pour entrainement grandeur nature

“Ce grand contournement de la péninsule ibérique pour rejoindre Valence et le départ de la Route des Princes n’est pas innocent” explique Guichard. “Nous avons beaucoup navigué ces derniers temps à la journée et au plus près des côtes. Ce convoyage nous donne l’occasion de partir au large et de passer plusieurs jours en mer, et de vivre ensemble. Nous serons ainsi parfaitement dans le bain en arrivant à Valence. C’est important pour la cohésion de l’équipage qui a quelque peu bougé depuis l’an passé. Xavier Revil va en profiter pour trouver ses marques car c’est lui qui devra me suppléer à la barre pour les parcours inshore de Valence et de Lisbonne. Je serai en effet à ce moment-là de retour à bord du D35 Ladycat. J’ai toute confiance en ses qualités lors des régates au contact. C’est sa spécialité !

Notre MOD70 Spindrift a été parfaitement révisé cet hiver. La monotypie limite les interventions techniques sur le bateau. Cette classe est bien née, et à part la révision de l’accastillage et le travail sur la carène, il n’y a pas eu d’intervention fondamentale. On part cette année avec des voiles neuves, que nous devrons ménager car la classe en limite le nombre. »

La Route des Princes, l’Europe du sud vers le nord…

« La Route des Princes est l’équivalent de la Course de l’Europe disputée l’an passé avec les MOD, et qui nous avait échappée d’un souffle. On va tourner cette année dans le sens inverse, de la Méditerranée vers l’Europe du Nord. On sait à quoi s’attendre désormais dans cette classe monotype des MOD ; on n’a pas droit à l’erreur. Il faudra être tout de suite dans le coup. Il faudra être devant en permanence. Il y a 4 bateaux au départ, très proches les uns des autres, ce qui laisse donc peu de chance de se refaire après une mauvaise performance. Notre équipage est très cohérent, et surtout riche de nombreuses et belles individualités qui vivent bien la mer ensemble. Le parcours est très riche, très intéressant. Il y aura un gros morceau entre Lisbonne et Dublin, avec toutes sortes de conditions. Ce sera très ouvert, très sportif. Le parcours est varié et les arrivées vont de nouveau se jouer comme l’an passé, à la seconde! Notre objectif est clairement de gagner cette Route des Princes. » confie Yann Guichard.

Xavier Revil, comme une évidence pour la Transat Jacques Vabre

“J’ai choisi Xavier pour être mon double lors de la prochaine Transat Jacques Vabre”, annonce Guichard. ” Il a une énorme expérience du multicoque. Je pense que c’est quelqu’un qui me ressemble, au moins dans son parcours. Xavier connait le MOD70 pour avoir navigué sur Foncia. Il était à bord du Maxi trimaran qui a remporté le trophée Jules Verne, et il est issu comme moi de la filière Olympique en Tornado. Sur le plan humain, c’est un homme de qualité et je suis certain que nous nous sentirons bien ensemble en mer. Le double ne m’effraie pas. L’exercice est extrême sur des multis légers et toilés. On va tirer plus en monotype que sur les 60 pieds Orma. Tout le monde va attaquer en permanence. Il faudra être au maximum de la concentration, de la vigilance et de l’anticipation… » conclut Yann Guichard.

L’équipage du MOD70 Spindrift sur les étapes offshores

  • Yann Guichard : skipper
  • Xavier Revil : régleur
  • Jacques Guichard : régleur
  • Pascal Bidégorry : régleur
  • Erwan Tabarly : régleur
  • Christophe Espagnon : régleur

Equipage du MOD70 Spindrift sur les parcours inshore

  • Yann Guichard : skipper (Dublin, Plymouth)
  • Xavier Revil : régleur
  • Jacques Guichard : régleur
  • Erwan Tabarly : régleur
  • Christophe Espagnon : régleur
  • Seb Marsset : n°1 (tous les inshore)
  • Nicolas Charbonnier : tactitien ( Dublin, Plymouth)
  • Chris André : wincher (lisbone, Dublin)
  • Fred Brousse : wincher (Valence, Plymouth)
  • Nicolas Texier: wincher ( Valence, Lisbone)
  • Jean Baptiste Levaillant: régleur (Valence, Lisbone)

Programme :

  • Valence : du 5 au 9 juin
  • Etape à Lisbonne : du 13 au 16 juin
  • Etape à Dun Laoghaire (Dublin) : du 20 au 23 juin
  • Etape à Plymouth : du 26 au 29 juin
  • Arrivée en baie de Morlaix : le 30 juin

Source

Spindrift racing

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : MOD70