Journée intense

  • © Jacque Vapillon / GPEN
  • © Pierrick Contin / GPEN
  • © Pierrick Contin / GPEN
  • © Pierrick Contin / GPEN
  • © Jacque Vapillon / GPEN
  • © Jacque Vapillon / GPEN
  • © Pierrick Contin / GPEN

Au troisième jour de régates, les différents comités ont lancé de nombreuses courses sur des parcours construits, hormis le Speed-Crossing en fin d’après-midi et le trophée Bloo Planet pour les M34. Les conditions météorologiques étaient au rendez-vous avec un vent d’ouest dominant bien établi entre 15 et 20 nœuds.

Carton plein à Crozon-Morgat

L’endurance des concurrents a été mise à l’épreuve par les conditions rencontrées sur le plan d’eau ; le comité de course n’a pas été en reste, les changements de direction de vent ayant multiplié les changements de parcours. Malgré cela, les classes ont pu courir 4 manches comme la veille !
Aspégic confirme sa bonne prestation de la veille en Open 5.70 et se classe premier au général. A noter la chute à la 8ème place au classement général des espagnols sur Pink Panther. La très bonne opération du jour est à mettre à l’actif des deux bateaux Voile en Finistère” et Voile Féminine en Finistère avec Camille Lecointre de l’Equipe de France militaire de Voile. A noter les deux belles places de 5ème des élèves-officiers sur Ecole navale.
Le trio de tête No Name, Bice Sniga et Seascape Distribution France continue de dominer la flotte des Seascape 18.
Enfin en Corsaire, La Risée, Buanoc’h et Lezig se maintiennent mais Le Gitan vient jouer les trouble-fêtes.

Speed-Crossing multi séries

Reporté jeudi en raison d’un vent trop fort, le Speed-Crossing, épreuve spécifique du GPEN, s’est couru en fin de journée avec les Longtze et F18 dont c’était la première apparition en baie du Poulmic.
Les vainqueurs sont Gurvan Bontemps et Ben Amiot en F18 et Antoine Coadou sur Brest Grandes Ecoles en Longtze.
Au classement général en Longtze, c’est l’équipage de Nicolas Bérénger qui continue de dominer avec deux victoires et une seconde place au Speed-Crossing. Laurent Berjon conserve sa deuxième place malgré des résultats moins bons que la veille et se voit rattrapé par Antoine Coadou. Un point sépare les deux équipages à la veille de la dernière journée de course.
En 6.50, Manuel Guédon sur Némo réalise une journée parfaite avec 3 victoires sur les 3 manches du jour. Il repasse 1er au général, deux points devant K.MA 3, skippé par Yves Gouron. Mathieu Jones, sur Alternative Sailing, complète le podium.

En J80, sur le plan d’eau du Poulmic, les manches se sont enchaînées avec un bon flux d’Ouest. Courrier Dunkerque 4, skippé par Vincent Vandekerkhove, réussit une très belle performance en terminant 1er et 2ème des deux dernières manches du jour, cela concrétisant sa régularité depuis le début de l’épreuve.
Il détrône pour l’instant avant classement définitif Eric Brézellec et son équipage, vainqueur des 3 dernières éditions de l’épreuve.
A noter également la belle performance de l’équipage féminin d’Oman qui, pour sa première participation, termine 41ème au classement général provisoire avec une dernière manche réussie à la 24ème place.

Trophée Bloo Planet en M34

Franck Cammas sur Groupama 34, remporte le Trophée Bloo Planet, parcours côtier de Camaret à Lanvéoc, devant Courrier Dunkerque et Team Oman Sail. A l’issue de cette 13ème manche de la IM34 Cup-Grand Prix Ecole Navale, le classement général des trois premiers se conforte, Franck Cammas sur Groupama 34 se positionnant toujours devant Courrier Dunkerque et Sodébo sous la pression de Team Oman Sail, quatrième. La dernière journée sera décisive pour le classement final.
Côté monotype 7.50, le classement général demeure inchangé.

Une Journée de la Presqu’île très réussie

Elle s’inscrit désormais comme une incontournable du Grand Prix de l’Ecole Navale. Véritable ouverture de l’épreuve au grand public, cette journée permet de faire découvrir le site de l’Ecole, les savoir-faire de la Presqu’île de Crozon, les métiers et les formations proposés par l’Ecole navale et la Marine nationale. L’hélicoptère Caïman de la Marine nationale a ainsi effectué des démonstrations d’hélitreuillage devant un public nombreux de plus de 4000 personnes !
Comme l’année dernière, les Open Bic étaient présents pour faire découvrir le beau plan d’eau de l’école aux plus jeunes. Christian Chardon, Président du Comité de course, Open Bic : «Les Open Bic sont des petits dériveurs. Les enfants qui participent aux régates ont entre 12 et 14 ans. Trente-trois jeunes se sont alignés au départ, la plupart en provenance du Finistère et du Morbihan. Nous avons couru 3 manches et espérons en faire 3 également demain».

Demain dimanche, dernière journée du GPEN 2013, toutes les séries seront sur l’eau le matin hormis les J80. Le Grand Prix de l’Ecole Navale; championnat de France Promotion Monotype Habitable, se clôturera par la remise des prix à 15h30, en présence de Henry Bacchini, vice-président de la FFVoile, de l’amiral Jean-Pierre Labonne, préfet maritime de l’Atlantique et du contre-amiral Philippe Hello, commandant de l’Ecole navale.

Quelques extraits de témoignages :

Contre Amiral Philippe Hello, commandant de l’Ecole navale :

« Ce n’est pas une surprise de voir tous ces bateaux sur le plan d’eau de l’école…/…C’est une épreuve fantastique avec un nombre de participants en augmentation constante : nous naviguons en effet sur Brest, Camaret sur Mer et également à Crozon-Morgat. Par le biais de cet événement, nous associons les communes de la région et souhaitons continuer à innover en trouvant des nouvelles formules, comme nous l’avons fait pour la Penn Ar Bed Paddle Race dans le Port de Brest».

Ludovic Gilet, Président de la Classe J80 :

« Je suis le président de la classe J80 depuis 10 ans et j’ai donc eu l’opportunité de voir son évolution au fil du temps. Au tout début, il n’y avait que 20 bateaux, alors que cette année la flotte en compte 209 ! Tous les ans, nous venons au Grand Prix de l’École Navale, belle épreuve de cœur pour nous d’autant que nous entretenons d’excellentes relations avec l’Ecole navale ».

Christian Chardon, Président du Comité de course, Open Bic :

« Les Open Bic sont des petits dériveurs. Les enfants qui participent aux régates ont entre 12 et 14 ans…/…Trente-trois jeunes se sont alignés au départ, la plupart en provenance du Finistère et du Morbihan, le vent était de secteur Ouest et assez soutenu : les conditions étaient sportives !».

Source

Anne Pitois

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Grand Prix de l'Ecole Navale