La matinale de la Normandy Channel Race

© Christophe Breschi

Décidemment « Made in Normandie » réalise une belle Normandy Channel Race. Le duo Jossier / Toulorge mène toujours les hostilités au pointage de 8h00. En parallèle du Cap Lizard et après une nuit, au louvoyage, dans un vent orienté au Sud-Ouest, 20 nœuds et moins, les normands possèdent 4,4 milles d’avance sur « Mare » skippé par Jorg Riechers et Pierre Brasseur et 5,1 milles sur le redoutable couple Mabire / Merron du Pogo S2 « Campagne de France ». Fabrice Amedeo, le journaliste, et Armel Tripon sont bien revenus dans la partie à bord de « Geodis », ils sont quatrièmes. La flotte de l’édition 2013 de la Normandy Channel Race est en route pour Land’s End et va, en fin de matinée, tirer sur la barre afin, au portant, de rejoindre Tuskar Rock en Irlande. Les conditions seront alors plus musclées avec plus de 25 nœuds annoncés dans une mer d’Irlande difficile mais manœuvrable.

Sept concurrents ont abandonné la course. « Kogane » de Patrice Bougard et Gilles Dadou, « Pascall Atkey and Son of Cowes » de Pier Tylers et James Stablelord, hier soir, pour respectivement, une surchauffe du moteur et un problème important de hauban. Ils font route, pour le premier, vers Brest ou Roscoff, pour le second vers Cowes.

« Swish » a éclaté sa grand-voile. « Groupe Partouche » de Christophe Coatnoan et Jean-Charles Monnet jette l’éponge. Les deux normands ne peuvent plus charger leur moteur. « Jasmine Flyer » n’a pas encore donné son mobile d’abandon à la direction de course.

Sébastien Rogues et Ludovic Aglaor « GDF SUEZ » se sont déroutés sur Plymouth, tout comme « Norma Concept – Le Pal » du duo Jourdren – Ruyant. Les navigateurs de ces deux voiliers « dernière génération » estiment que leur Class 40 n’est pas encore assez optimisé pour naviguer au portant dans des conditions de mer et de vent fort. « Norma Concept – Le Pal » évolue, depuis le départ avec son jeu de voile de la Transat Jacques Vabre, objectif de sa saison tout comme « GDF SUEZ » qui a été mis à l’eau il y a quatre semaines. Enfin, « Mr Bricolage » se dirige actuellement vers les côtes françaises. Damien Rousseau et Benjamin Develay ont des problèmes de pilote automatique et une petite voie d’eau. Ils parlent d’une réparation.

Ils ont dit :

Patrice Bougard, skipper du JPK 40 « Kogane » : «

Nous avons toujours des problèmes de surchauffe moteur. J’ai décidé d’abandonner la course et de rentrer à Lorient, ou si le moteur ne permet pas suffisamment de petites charges, arrêt à Brest ou à Roscoff. Je vous en dirais plus en avançant. Le standard C reste allumer. Dommage mais c’est plus sécurisant ».

Anne Combier, manager du Class 40 « GDF SUEZ » :

« Notre voilier a quatre semaines. Il est tout neuf. Il n’est pas encore totalement au point. Nous ne pouvons pas nous permettre de compromettre la saison. « GDF SUEZ » n’a pas encore navigué dans des conditions de mer et de vent fort. Sébastien et Ludovic ont donc pris la sage décision de se retirer de la course avec regrets ».

Source

TB Press

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent