Bon départ pour les 26 concurrents de la Solo Arrimer

© Christophe Breschi

Les 26 figaristes ont franchi la ligne de départ de la Solo Arrimer au large des Sables d’Olonne ce jeudi à 12h08. Sur une mer formée mais avec peu de vent, les gros bras de la série se sont rapidement portés aux avant-postes. Au classement de 16h00, Yann Eliès (Groupe Queguiner Leucémie Espoir) menait la danse, suivi de près par Thierry Chabagny (Gedimat), Xavier Macaire (Skipper Hérault), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et Jérémie Beyou (Maître Coq). Si les positions se sont stabilisées, rien n’est pour autant figé : la météo devrait en effet se dégrader passablement durant la nuit.

Malgré la pluie, de nombreux curieux étaient présents ce matin pour voir les skippers quitter le ponton de Port Olona. Dans de bonnes conditions, sous un vent Sud / Sud-Ouest, les 26 Figaros Bénéteau 2 ont franchi la ligne, direction l’Ile de Ré. A la bouée de dégagement, Yann Eliès prenait la tête, suivi de près par Armel Le Cléac’h, Xavier Macaire et Jérémie Beyou. Peu après 15h30, les premiers concurrents passaient le pont de l’Ile de Ré, première marque de parcours et une hiérarchie commençait à se dessiner. Les déçus de la Transat Bretagne -Martinique, Yann Eliès et Thierry Chabagny menaient la flotte, suivis par Xavier Macaire et Armel Le Cléac’h. Jérémie Beyou, Morgan Lagravière (Vendée) et Fred Duthil (Sepalumic) suivaient quelques centaines de mètres plus loin. En queue de peloton, l’ainé et le benjamin de la course, Gilles Le Baud (Carnac Thalasso & Spa) et Benoit Hochart (Aquarius) fermaient la marche, avec 3 milles de retard.

Ces premiers 30 milles de course ont été avalés en 3h30 par les leaders à une vitesse moyenne de 9 nœuds. Si l’ensemble de la flotte se tenait en une vingtaine de minutes au passage de Ré, les écarts risquent de se creuser dans les prochaines heures. Des conditions musclées sont en effet annoncées pour cette nuit et demain. Avec des creux de 4 mètres et des rafales de vents annoncées jusqu’à 35 nœuds, la direction de course a donc décidé, pour protéger la flotte de la mauvaise mer, de réduire le parcours à 305 milles, soit 15 milles de moins. Les concurrents devront finalement contourner une bouée à l’entrée du chenal de la Teignouse (presqu’île de Quiberon) en remplacement du tour de Belle-Ile et des Birvideaux. Suite à ces modifications, l’arrivée est désormais prévue vendredi dans la nuit.

Classement à la première marque de parcours (Pont de l’Ile de Ré), à 16h :

1- Yann Eliès (Groupe Queguiner leucémie espoir)
2- Thierry Chabagny ( Gedimat )
3- Xavier Macaire ( skipper Herault)
4- Armel Le Cléac’h (Banque Populaire)
5- Jérémie Beyou ( Maitre Coq)
6- Morgan Lagravière (Vendée)
7- Fred Duthil (Sepalumic)
8- Jean-Pierre Nicol ( Bernard Controls)
9- Nicolas Lunven ( Generali )
10- Julien Villion ( Seixo Habitat )

Source

La Septième Vague

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent