Calmes compliqués

Seul concurrent encore en course dans ce 7e Vendée Globe, après l’arrivée ensoleillée et triomphale hier de Tanguy de Lamotte (Initiatives-coeur), en 10e position, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) poursuit actuellement sa belle mais difficile progression des dernières 24 h à près de 12 noeuds de moyenne. Il devrait cependant se voir progressivement ralenti, avant d’être très nettement freiné en début de journée demain.

A la latitude de Porto et à un peu plus de 300 milles des côtes portugaises, Alessandro Di Benedetto, dernier skipper encore en mer progresse toujours à bonne vitesse dans un flux de nord-ouest fort mais très instable. ”Je navigue dans une zone très orageuse avec mer forte et croisée et beaucoup de gros grains avec des rafales parfois proches des 50 nœuds.

Ces conditions demandent d’être très vigilant et d’être beaucoup aux manœuvres, surtout pour être rapide dans la prise des ris (réduire la surface exposée au vent) à la grande voile et avoir le bon angle au vent quand les fortes rafales arrivent. Je n’ai pas eu beaucoup de repos les derniers jours pour faire avancer le bateau au mieux mais je suis en forme et le bateau se porte bien aussi. Dans les moments de relatif calme entre un grain et l’autre, j’écoute de la musique, je prépare des petits repas chauds, je réponds aux questions des journalistes avec l’ordinateur et j’essaye de me reposer. Pour le déjeuner j’ai mangé de la purée au jambon et une petite salade du “giardinetto”, le petit potager que j’ai à bord de Team Plastique. Ce matin pour le petit déjeuner ça a été du café au lait et du pain grillé. Je me trouve à un peu plus de 300 milles du Cap Finisterre et à un peu moins de 700 milles (en vol d’oiseau) des Sables. Hier dans la nuit j’ai croisé quelques cargos. Je suis très concentré sur ces dernières centaines de milles qui ne vont pas être les plus simples du parcours, la faute surtout au trafic maritime et au vents variables…”, précisait le skipper dans un message parvenu cet après-midi par mail (les perturbations orageuses empêchant pour l’instant de joindre Alessandro Di Benedetto par téléphone). A l’approche de la nuit, le vent devrait faiblir à moins de 15 noeuds avant de chuter considérablement demain en début de matinée. Là, il deviendra très variable et oscillera entre 3 et 6 noeuds selon les prévisions météorologiques. Des conditions très défavorables au seul bateau à quille fixe de la flotte, moins puissant que ses concurrents.

Source

Vendée Globe

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2012-13

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe