Llyl en 74j 16h 59 mn : une victoire époustouflante !

© Virtual Regatta

Une victoire époustouflante et que personne n’a pu lui contester ! Depuis le Cap Horn, cet ex-vainqueur de la mini-transat 2011 et de la 9e étape de la Clipper 2012 – Quingdao – San Francisco – a avalé les milles avec une incroyable voracité, ne laissant que des miettes à ses adversaires les plus prestigieux !

Rarement une course virtuelle avait creusé de tels écarts. Pour llyl l’option « Est extrême » choisie dès le Cap Horn s’est avérée plus que payante. Mais il a su optimiser le moindre souffle d’air et augmenter son avance dès l’Equateur, plonger encore vers le Cap Vert en prenant le risque de se fermer la porte d’un éventuel contournement des Açores, pour finalement la claquer au nez de tous ses poursuivants en touchant très tôt la dépression au large des côtes portugaises.

Derrière lui, soleo44, Le Prince 38 RKN, l’italien nevera et Grossbaf devraient se classer dans cet ordre et réaliser eux aussi une très belle performance. A peine débarqué, Lilian Launay nous livre ses premières sensations de vainqueur… « C’est tout simplement fantastique ! Gagner devant 470 000 joueurs lancés à ma poursuite est incroyable, surtout quand on connait la valeur des poursuivants. Jamais je n’aurais misé sur moi, surtout après la volte face du départ ! »

Parce qu’il faut savoir que le 10 novembre dernier son départ a effectivement été mouvementé, comme il le raconte aujourd’hui en souriant : « En fait, j’ai fait une petite erreur de programmation qui m’a envoyé dans une mauvaise case… et ça m’a agacé. Je savais qu’il y avait un passage à niveau dès le Cap Finisterre et que les premiers allaient déjà faire un écart. J’ai donc mis mon bateau au 90° et suis reparti aux Sables !

Dans la soirée j’ai quand même eu quelques regrets et j’ai donc repris le départ tout doucement à 1h du matin… » Une drôle d’histoire qui pimente encore l’aventure et place Lilian sous les feux de la rampe et des sollicitations. « C’est vrai, je ne m’attendais pas à un tel accueil, et même si je ne veux absolument pas sous-estimer ma performance, il ne s’agit que d’un jeu. Je ne suis quand même pas François Gabart ! » s’amuse notre vainqueur avec beaucoup de modestie… Ce qui ne l’empêchera pas d’aller accueillir ce dernier ce week-end aux Sables. « La cerise sur le gâteau !»

Source

Virtual Regatta

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 janvier 2013

Matossé sous: 2012-13, Course au Large, IMOCA, Régates, Vendée Globe, Vendée Globe 2012-13, Virtual Regatta

Vues: 1175

Tags:

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2012-13

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe