Première sortie …

© Prince de Bretagne

Le Prince se jette à l’eau ! C’est vendredi dernier que le nouveau Maxi 80 Prince de Bretagne a largué les amarres qui le retiennent au ponton de la base de Keroman à Lorient, et fait sa toute première sortie en mer. Une première bouffée d’air iodé pour ce trimaran de 24,38 mètres récemment sorti de chantier, qu’ont observé et analysé avec attention tous ceux qui oeuvrent au plus près dans sa mise au point. Entourés d’une garde rapprochée de spécialistes (architectes, ingénieurs, constructeurs…), Lionel Lemonchois et son équipe ont étrenné ce bel oiseau du large, avant de plus longues sessions océaniques qui promettent de monter crescendo.

S’il a pu manquer un peu de vent pour faire le plein de sensations, les conditions n’en étaient pas moins idéales vendredi pour la toute première navigation de rodage de Prince de Bretagne. Un rendez-vous honoré par la présence du soleil, offrant des lumières et des couleurs bienvenues dans la grisaille hivernale du moment.

Un équipage d’experts

Un petit 10 noeuds, et beau temps, belle mer pour Lionel Lemonchois et les représentants de tous les corps d’état qui ont participé à la conception et construction de ce prototype avant-gardiste, né de la reconversion d’une plateforme d’un trimaran de 60 pieds. Qu’ils viennent du chantier Multiplast, du cabinet d’architectes Van Peteghem-Lauriot Prévost , qu’ils soient spécialistes du calcul de structures (HDS), qu’ils comptent parmi les créateurs les plus réputés de garde-robes high tech (Incidences Brest), ou qu’il figurent parmi les artisans du matelotage haute couture, ils n’ont pas caché leur satisfaction d’apporter leur regard d’expert pour cette petite virée riche d’enseignements.

Tous ont rejoint dans la matinée de ce vendredi de janvier la base de Keroman, à Lorient, où l’équipe de Prince de Bretagne a élu domicile. Au retour en milieu d’après-midi après ce premier bain de mer, qui a vu le Maxi 80 sillonner un coup Quiberon, un coup vers les Glénan, le visage de Lionel trahit autant l’excitation de goûter enfin aux plaisirs de la glisse, que l’impatience de multiplier les sorties, dont cinq dites de chantier.

Ardent et rutilant

“On a profité de ce vendredi qui nous offrait une bonne fenêtre météo pour cette première sortie, mais je pensais qu’il y aurait eu un peu plus de vent. On a pu essayer les voiles, toute la gare robe y est passée”, confie Lionel. “C’est un peu juste pour parler en termes de sensations, mais cette fois, on navigue, et ça fait du bien après de longs mois dans l’ombre et la poussière du chantier. Désormais tout est en place, et j’ai vraiment hâte de poursuivre cette phase de mise au point dans d’autres conditions.”

A bord pour ce baptême sur l’eau, les heureux élus témoignent volontiers des premières impressions reçues à bord. “il n’y avait pas beaucoup d’air, c’est vrai, mais sous gennaker on est presque monté à 20 noeuds sans s’en rendre compte. Il est ardent, on sent qu’il ne demande qu’à y aller… Et c’est bon signe”, constate de son côté Philibert Chesnais, un des architectes du bateau, qui vont se succéder à bord pour pendre la mesure de cette rutilante bête de course aux lignes tendues.

Tout le team Prince de Bretagne se joint à son skipper pour vous souhaiter une excellente année 2013 aussi riche en événements que celle qui s’annonce pour nous et tous les producteurs Prince de Bretagne.

Caractéristiques techniques du bateau

  • Longueur hors tout 24 mètres
  • Largeur 18,2 mètres
  • Poids 7,2 tonnes
  • Surface Grand Voile 180 m2
  • Surface Solent 137 m2
  • Surface de Gennaker 261 m2
  • Surface de voilure au près 317 m2
  • Surface de voilure au portant 441 m2

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 14 janvier 2013

Matossé sous: Course au Large, Records, Ultime

Vues: 1346

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records