Mise en chantier du nouveau Multi50 de Lalou Roucayrol !

© Romaric Neyhousser

C’était le 14 novembre dernier. Lalou Roucayrol a convié l’ensemble de son équipe pour la date effective du lancement de la construction de son nouveau trimaran de 50 pieds. Accompagné d’architectes de renom, tels Thierry Eluère ou Romaric Neyhousser, épaulé par Strato Compo, une entreprise du Médoc spécialisée dans le composite, Lalou s’attèle à un tout nouveau projet, qui devrait lui prendre un peu moins d’un an. La mise à l’eau de son Multi50 dernière génération est prévue pour le mois de septembre 2012.

Voilà un an que les pre mières esquisses voyaient le jour. A bord du cargo l’ayant repêché suite à son chavirage avec « Région Aquitaine – Port-Médoc » au retour de la Route du Rhum, le skipper réfléchit à la mise en place d’un projet ambitieux : la construction d’un Multi50 compétitif, « un prototype de Course au Large ». Un travail de Titan se met en place : entre les financements, les procédures administratives, la constitution d’une équipe compétente et expérimentée… « Nous avons cherché à rassembler le maximum de compétences locales dans ce projet, pour devenir le seul chantier en Aquitaine, soutenu à 50% par la Région, capable de construire un bateau avec ces technologies. La filiale formation que nous souhaitions mettre en place a également vu le jour. Nous sommes accompagn&eacu te;s d’Axel, qui vient de l’Institut Nautique de Bretagne et qui apprend tout ce qui touche à la préparation du bateau et de Quentin qui découvre quant à lui tous les aspects du métier de skipper » explique Lalou. Pendant le temps de la construction, Port-Médoc continue son exploitation et attend avec impatience d’être le lieu d’entrainement du futur bateau.

Pas de changement aux plans
Après plusieurs mois de travail et d’échanges, le 14 novembre dernier, le chantier du nouveau trimaran de Lalou débutait en Aquitaine. « Nous partons sur un planning de construction de 9 à 10 mois pour une mise à l’eau en septembre 2012 afin de participer aux derniers Grands-Prix de la classe Multi50. L’objectif majeur étant de se préparer au mieux pour l’année 2013 ». Lorsque son chantier débute, et 12 jours après le départ du Havre de la Transat Jacques Vabre, 4 des 6 trimarans de 50 pieds engagés se voient contraints à l’abandon, mais cela ne change rien aux plans de construction du Médocain. « Sur les 4 bateaux récents au départ, seul Prince de Bretagne a connu un réel problème technique. Cette Transat n’influence donc pas mes plans de construction de mon nouveau bateau de course. Ce sera un bateau dynamique, puissant et compétitif. Il faut adapter sa façon de naviguer en fonction du bateau que l’on barre. C’est ce qu’Actual a très bien réussi sur cette Transat Jacques Vabre. »

Source

Marie-Astrid Parendeau

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 28 novembre 2011

Matossé sous: Course au Large, Multi50

Vues: 1604

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50