Rebondissements à Saint Barth…

© Pierrick Contin / St Barth Cata Cup 2012

Carolijn Brouwer est magique…., mais peut-être aussi un peu tête en l’air. La Hollandaise et son équipier Jeroen Van Leeuwen, ont été aussi sublimes que lucides sur cette première course de la Saint-Barth Cata Cup. Dès le départ le tandem prend la tête de la course et ne la lâchera jamais. Au près dans la houle Atlantique, sous spi dans l’alizé, Carolijn et Jeroen, à toutes les allures ont maîtrisé, contrôlé, assommé la flotte… jusqu’à l’erreur fatale. Sur le dernier bord de près, la porte obligatoire est zappée… Premier à l’arrivée, l’équipage est déclassé. Qu’à cela ne tienne, en plus du talent cet équipage est d’une élégance hors paire, reconnaît sa faute et abandonne avec classe tout en gardan t le sourire. Chapeau.

« Ici c’est le paradis de la voile, lâche Carolijn. C’est great, fantastique , Champagne Sailing, perfect ! Aujourd’hui il y avait des vagues, du vent médium mollissant, mais un air et une eau chaude. C’est un bonheur de recevoir des projections ! Je reviendrai, c’est sûr et certain. »
Derrière elle, le Grec Iordanis Paschalidis, – double champion d’Europe de Tornado, associé au Suédois Gustaf Dyrssen, subit la suprématie Brouwer mais contrôle le Portoricain Enrique Figueroa.
Pour le reste de la flotte, les déboires ont été nombreux. A commencer par Gurvan Bontemps. A mi parcours du premier bord de portant, son mât se brise en deux. Out.
L’autre victime de la malchance a été Mischa Heemskerk. Problèmes de safran sur la ligne de départ, soucis de grand voile, le vainqueur de l’an passé se classe en milieu de tableau.

Martinique et Guadeloupe associées

Match dans le match, la guerre des Caraïbes est déclarée et les Antillais ont entamé un championnat dans le championnat. Ce soir l’avantage, d’une courte tête, appartient à un duo Martinico-Guadeloupéen. Le jeune Guadeloupéen Quentin Leroux découvre à Saint Barth son équipier martiniquais Michel Sastre. Treizièmes ce soir, ils devancent de cinq places les Saint Barth Jeff Ledée et Vincent Jordil. « La première chose et la plus importante est que l’on s’entend bien, explique Quentin Leroux. N os envois et affalages de spi sont encore à améliorer, mais pour le reste, c’est plutôt correct. Ce qui m’a le plus frappé c’est de naviguer au contact de marins que l’on ne connaît qu’au travers des médias. Quand tu croises avec des Mischa Heemskerk, des Carolijn Brouwer, des Enrique Figueroa, des Kinou Mourniac ou des Fred Moreau, c’est impressionnant. »

Les hostilités reprennent demain matin, 10 heures.

Classements :

1. Iordanis Paschalidis – Gustaf Dyrssen (SWE), Tropical Hôtel, 1 pt ; 2. Kike Figueroa – Keki Figueroa (PUE), Avis 2, 2 pts ; 3. Todd Riccardi – Mathew Whitehead (USA), 3 pts ; 4. Patrick Demesmaeker-Olivier Gagliani (BEL), St Barth Sail Racing 1, 4 pts ; 5. Manu Boulogne –Vincent Boulogne (FRA), Intendant Village Service, 5 pts ; 6. Tanguy Kervyn – Bertrand Lepretre (BEL), St Barth Racing 2, 6 pts ; 7. Maxime Loiselle – Louis-Philippe Ethier (CAN), Marché U, 7 pts ; 8. Jacopo Bracco – Tripp Bird (USA), Design Affairs, 8 pts ; 9. Ecki Kaphengest – Sonke Kuhl (GER), 10. Erik Maris – Kinou Mourniac (FRA), 10 pts ; etc… 57 classés.

Source

Ouest Info

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : F18